18 novembre 2019

LA RAGE ET LA RÉVOLTE

Alèssi Dell’Umbria analyse les trois semaines de révoltes de novembre 2005, suite à la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré à Clichy-sous-Bois, pour répondre à « la calomnie médiatique » ainsi qu’aux rationalisations qui cherchaient à comprendre  comment cela a pu se produire et surtout comment éviter que cela se reproduise. Son intention est évidemment tout autre.

14 novembre 2019

LES « PÉTROLEUSES »

Édith Thomas rend justice aux femmes en étudiant leur rôle, trop souvent ignoré et déformé, dans l’histoire de la Commune de Paris. Elle revient notamment sur l’accusation qui se cache derrière le terme de « pétroleuse » et les stigmatise encore.

9 novembre 2019

CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE

Antoine Peillon, grand reporter au journal La Croix, dévoile les mécanismes d’une évasion fiscale organisée à grande échelle. Son enquête, concentrée sur le groupe bancaire suisse UBS, met en lumière des méthodes illégales de démarchages pour inciter les grandes fortunes privées à cacher une partie de leur patrimoine dans les paradis fiscaux, privant ainsi l’État français de colossales recettes fiscales chaque année.

8 novembre 2019

LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère

Thierry Pelletier, devenu « travailleur social enthousiaste » par hasard, nous livre une galerie de portraits de SDF et de toxicos tout à fait convaincants, souvenirs de rencontres dans les foyers où il exerça pendant dix ans comme veilleur de nuit ou éducateur non diplômé. S’il porte un regard lucide mais toujours bienveillant sur ceux dont il eut à s’occuper, il est beaucoup plus sévère avec ses anciens collègues et surtout avec le système : « Je n’ai plus très envie d’être le kapo bienveillant de mes frères humains. Il ne s’agit plus d’améliorer les conditions d’internement, mais bien de faire sauter le camp. »

6 novembre 2019

L’HUMANITÉ AUGMENTÉE - L’Administration numérique du monde

La révolution numérique achève d’accomplir le « miracle d’une interconnexion intégrale ». Éric Sadin retrace la trajectoire de l’informatique moderne, longtemps fourvoyée dans la recherche de « l’humanisation des machines », avant de se consacrer au perfectionnement du traitement informationnel automatisé, à l’avènement de la cognition artificielle et à l’instauration d’une « anthrobologie ». « C’est le sujet moderne qui peu à peu se dissout, celui issu de la tradition humaniste instituant l’individu comme un être singulier et libre, pleinement conscient et responsable de ses actes. C’est le pouvoir du politique fondé sur la délibération et l’engagement dans la décision qui s’effrite, pour progressivement concéder à des résultats statistiques et à des projections algorithmiques le soin d’instruire et de décider de choix publics. »

4 novembre 2019

NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique

En 1962, six mois avant la publication d’Un Printemps silencieux de Rachel Carson, Murray Bookchin passe en revue les causes de la très rapides détérioration de l’environnement naturel aux États-Unis, conséquence de l’accélération du développement du capitalisme après la Seconde Guerre mondiale.

29 octobre 2019

ENNEMIS D’ÉTAT - Les lois scélérates, des anarchistes aux terroristes

Interrogeant la mise en place des lois contre les anarchistes en 1893-1894, et leur application pour saisir leurs logiques, Raphaël Kempf éclaire les récentes « scélératesses législatives ». Il appuie son argumentation sur l’étude des circonstances historiques, bien entendu, mais aussi sur un série d'articles, parus en brochure à l’époque et signés de Francis de Pressensé, fondateur de la Ligue des droits de l’homme, Léon Blum, alors jeune juriste, et Émile Pouget, directeur et rédacteur emblématique du journal anarchiste Le Père Peinard.

27 octobre 2019

LA SOCIÉTÉ DU BIEN-ÊTRE

« Ce Monde repose uniquement sur la Foi (le Crédit), c’est-à-dire le mensonge », accuse Agustín García Calvo. Il conteste et déconstruit ce que « d’ores et déjà les fonctionnaires des Impôts et de la Banque ont appris à appeler la Société du Bien-être ». « Par conséquent, ceux qui s’estiment si contents avec ce qui existe et qui aiment tellement cela qu’ils sont disposés à travailler jusqu’à la mort pour que cela continue à se développer, pour que cela continue à exister, s’ils sont tellement certains de la Réalité et du fait que ce qui est est ce qui est, et rien de plus, s’ils croient tellement en cette Réalité au point d’y mettre leur petite âme de tout un chacun, ceux-là n’auront pas grand-chose à lire ni à redire dans cette analyse de leur Société : parce qu’ici nous luttons pour ce qui n’existe pas, car nous en avons par-dessus la tête de ce qui existe et nous pensons que cela vaut le coup de voir si l’on peut utiliser la vie et la raison pour faire quelque chose qui ne soit pas ce qui est déjà fait. »

24 octobre 2019

CALIBAN ET LA SORCIÈRE - Femmes, corps et accumulation primitive

Silvia Federici revisite la transition entre le féodalisme et le capitalisme, sous l’angle de l’histoire des femmes, du corps et de l’accumulation primitive. Moment de transformation des rapports de travail et des relations de genre, pendant lequel des millions d’esclaves ont alors posé les fondations du capitalisme moderne, tandis que les femmes étaient systématiquement asservies et exterminées par milliers, au nom de la chasse aux sorcières. Elle montre comment « le corps a été pour les femmes dans la société capitaliste ce que l’usine a été pour les travailleurs salariés : le terrain originel de leur exploitation et de leur résistance, lorsque le corps féminin a été exproprié par l’État et les hommes et contraint de fonctionner comme moyen de reproduction et de l’accumulation du travail ».

18 octobre 2019

LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT

« Nous sommes au cœur d'une bataille dans laquelle la rage s'intensifie. Le futur de l'humanité dépend de cette bataille. C'est une bataille des rages. » John Holloway, avec ce texte bref et juste, donne une cible à notre colère : l’argent, en tant que lien social destructeur et cause de tant de souffrances. Il nous encourage à veiller à ce qu’elle demeure digne et créatrice, qu’elle ne se transforme surtout pas en défense du système, en haine raciste.

16 octobre 2019

DÉSORDRE

Un employé de banque modèle balance un coffre-fort sur la tête du directeur. Un mécanicien étrangle son chef. Un chauffeur de maître envoie le PDG qu’il conduit dans le mur. D’innombrables infirmières empoisonnent. Une employée charcutière utilise le couteau contre sa patronne, une apprentie son tablier.

15 octobre 2019

VERS LA BANLIEUE TOTALE

Avec la verve qui le caractérise et qui chaque fois nous ravit, la finesse d’analyse qui rend ses textes indémodables, Bernard Charbonneau explique comment de tous temps ont été façonnés les paysages et comment la « banlieuisation » des territoires dévaste tout.

14 octobre 2019

ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné

Par l’étude d’une vaste zone montagneuse du Sud-Est asiatique, James C. Scott déconstruit les conceptions traditionnelles sur le « primitivisme », leur opposant les notions de « non gouverné », « non encore incorporé ». Le pastoralisme, le glanage, la culture itinérante et les systèmes de parenté fragmentés, formant une sorte d’ « auto-barbarisation », ont ainsi permis un « évitement de l’État » à environ 100 millions de personnes, pendant plus de deux mille ans, sur une région de 2,5 millions de mètres carrés.

8 octobre 2019

LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme

Alors que le capitalisme engendre sans cesse des besoins artificiels toujours nouveaux, que le consumérisme atteint son « stade suprême », Razmig Keucheyan, professeur en sociologie à Bordeaux, élabore une théorie critique et propose une politique émancipatrice basée sur « les besoins « authentiques » collectivement définis ».

30 septembre 2019

ÉCOLE

C’est parce qu’il finit par caractériser tout et son contraire que le mot « école » est faible. Laurence De Cock dénonce une crise démocratique, l’inscrivant dans l’histoire de l’institution, réformes après réformes, postulant « que l’école a pour mission non pas de préparer au monde déjà là mais d’accompagner celui qui vient, et partant de contribuer à le transformer ». Ce livre est un plaidoyer « contre la vision politique responsable du brouillage actuel des repères pour penser l’école comme espace de démocratisation, de justice sociale et de partage des connaissances. »

28 septembre 2019

CHRISTOPHE COLOMB ET AUTRES CANNIBALES

L’historien Jack D. Forbes livre ici l’un des premiers essais sur la colonisation européenne du continent américain, écrit par un Amérindien. Dans cette histoire critique de la destruction des cultures indigènes, il se penche sur « la maladie de l’agression envers les autres créatures, et plus précisément la maladie de l’absorption des forces vitales et des possessions des autres êtres vivants », pathologie à laquelle il donne le nom de psychose wétiko (cannibale). Il examine son origine, son épidémiologie, ses caractéristiques, et propose certains antidotes.

23 septembre 2019

NEGROES WITH GUNS - Des Noirs avec des flingues

« Pourquoi est-ce que je vous parle depuis l’exil ? Parce qu’une communauté noire du Sud a pris les armes contre la violence raciste et les a utilisées. Je suis tenu pour responsable de cette action : pour la première fois dans l’histoire, des Noirs américains se sont armés en tant que groupe pour défendre leurs foyers, leurs femmes, leurs enfants, dans une situation où la loi et l’ordre s’étaient effondrés et où les autorités ne pouvaient pas, ou plutôt ne voulaient pas faire leur devoir pour protéger des Américains d’une foule sans foi ni loi. J’assume cette responsabilité et j’en suis fier. J’affirme que le Noirs ont le droit de faire face à la violence du Ku Klux Klan par l’autodéfense armée, et j’ai agi en ce sens. Il a toujours été admis comme un droit des Américains, l’histoire de nos États de l’Ouest le prouve, que là où la loi est impuissante, ou refuse de garantir l’ordre, les citoyens peuvent, et doivent avoir recours à l’autodéfense contre la violence illégale. Je crois que ce droit est tout aussi valable pour les Américains noirs que pour les Américains blancs. » Robert Franklin Williams organisa l’autodéfense de la population noire de Monroe, en Caroline du Nord, pour répondre à la violence par la violence, et livre ici un précieux témoignage.

22 septembre 2019

LA PEUR DU PEUPLE - Agoraphilie et agoraphobie politiques

Francis Dupuis-Déri explore la tension entre la peur des élites politiques, économiques et culturelles à l’égard du peuple qu’elles jugent stupide, manipulable voire enclin à la violence, et la peur que le peuple peut avoir de ceux qui prétendent le gouverner mais cherchent à le dominer. Reprenant deux concepts philosophiques et politiques du sociologue Max Weber, il propose d’analyser l’agoraphobie politique (mépris du peuple assemblé) et l’agoraphilie politique (la passion pour la démocratie directe).

20 septembre 2019

300 000 ANS POUR EN ARRIVER LÀ


Homo sapiens a vécu paisiblement pendant 290 000 ans, jusqu’à ce qu’apparaissent l’agriculture et l’élevage, provoquant, en se généralisant, « une catastrophe comparable à la comète qui a fait disparaître les dinosaures ». En nous racontant le monde d’après l’effondrement et celui d’avant la « révolution » néolithique, en passant par les COP 1 à 45, Grégory Jarry et Otto T. nous invitent à réfléchir sans tergiverser aux enjeux actuels, non sans se départir de leur fameux sens de l’humour.

10 septembre 2019

UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde

En automne 2018, « une véritable irruption populaire a fait vaciller le pouvoir », en France. Depuis le Chiapas rebelle où il vit, Jérôme Baschet a observé le mouvement des Gilets jaunes comme annonciateur de nouvelles formes d’explosions sociales vouées à se multiplier, expression d’une « juste colère », pendant de la « digne rage » des zapatistes. Avec méthode, il cherche à encourager et à amplifier cette dynamique afin d’ « interrompre la destruction du monde ».

5 septembre 2019

LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR

Parce que les conséquences de la révolution industrielle ont été désastreuses pour l ‘humanité, Theodore Kaczynski préconise une révolution contre le système industriel en s’attaquant aux bases économiques et technologiques de la société actuelle.

3 septembre 2019

IN GIRUM - Les Leçons politiques des ronds-points

Imprévu et défiant toutes les analyses classiques par sa composante hétéroclite, ses méthodes inhabituelles, sa longévité surprenante, mais aussi les réponses qu’il s’est vu proposer, le mouvement des gilets jaunes est parvenu à politiser des groupes populaires et périurbains réfractaires à la politique, laissant sur la touche la plupart des formations politiques et syndicales. Laurent Jeanpierre, professeur de science politique, tente d’en tirer des leçons et dessine une aspiration à un ré-ancrage local où s’articuleraient autonomie, écologie et justice sociale : une politique des Communes.

1 septembre 2019

LE TRAVAIL M’A TUÉ

Carlos a réalisé son rêve d’enfant, dessiner des voitures, mais celui-ci tourne au cauchemar. Un système de harcèlement moral est insidieusement mis en place dans son entreprise, progressivement, pour augmenter au maximum la rentabilité des personnels. Inspiré d’une histoire vraie ce récit décortique les dérives managériales qui conduisent au drame : open space, pôle technique éloigné de l’usine et des ateliers de fabrication, management uniquement soucieux d’augmenter la rentabilité, contrôle permanent, évaluations et objectifs individualisés, régulièrement revus à la hausse, nouveau logiciel imposé, sans formation ni assistance, programme « Contrat d’avenir » ambitieux avec production de vingt-six modèles au lieu de quatorze, progression de marge de 6% et réduction des coûts de 30, etc.

LA REVUE DESSINÉE#4

De même que nous recensons tout autant des nouvelles publications que des ouvrages plus anciens, il nous paraît pertinent de rendre compte, à l’occasion, d’anciens numéros de revues qui nous semblent pertinents. Le numéro 4 de La Revue dessinée, que nous venons de découvrir, est justement un des plus intéressants qu’il nous ait été donné à lire, avec au sommaire : un dossier sur le fichage numérique généralisé, l’histoire du fascisme en Grèce et le démantèlement du service public de la poste.

29 août 2019

MANIFESTE DES CHÔMEURS HEUREUX

En août 1996, les trois auteurs de ce manifeste le présentent au public au « marché aux Esclaves » de Prater, à Berlin-Est, proclamant à voix haute ce que beaucoup pensent mais taisent : « Nous savons tous que le chômage ne sera jamais supprimé. La boîte va mal ? On licencie. La boîte va bien ? On investit dans l’automatisation, et on licencie. Jadis il fallait des travailleurs parce qu’il y avait du travail, aujourd’hui, il faut du travail parce qu’il y a des travailleurs, et nul ne sait qu’en faire, parce que les machines travaillent plus vite, mieux et pour moins cher. »

27 août 2019

NOUS, FILS D’EICHMANN

En 1964, quelques années après le procès du criminel nazi Adolf Eichmann, Günther Anders écrivait une lettre au fils de celui-ci le conjurant de mesurer le choix auquel il se trouve confronter, comme nous le sommes tous, face à la répétition des catastrophes : celui de la continuité ou de la rupture.

24 août 2019

HABITER CONTRE LA MÉTROPOLE

La « tradition des opprimés » organise des zones de conflit et de lutte pour « habiter en commun » et ériger de façon offensive une « constellation de mondes autonomes » dans lesquels s’affirme « une indisponibilité ferme face à tous gouvernements des hommes et des choses, face au planning comme projection et rentabilisation totales de la réalité ». Ce pamphlet, signé Conseil nocturne, dénonce « la métropole » comme « camp de concentration planétaire » et propose la construction de communes contre la gestion capitaliste mondiale : « La problématique à laquelle nous faisons face n’est autre que celle de la mise en infrastructure de tous les espaces et les temps dans le mode pour la constitution d’un méga-dispositif métropolitain qui annulerait, enfin, toute perturbation, toute déviation, toute négativité pouvant interrompre l’avancée in finitum de l’économie. »

20 août 2019

À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques

Anthologie réunissant à la fois ses dimensions politiques et littéraires, proposant une approche thématique plutôt que chronologique et témoignant surtout de l’intensité de l’engagement de Louise Michel.

18 août 2019

ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes


« Il n’y a pas d’alternative : telle est la conviction que les formes de domination actuelles sont parvenues à disséminer dans le corps social. » S’inscrivant dans le nouveau cycle de la critique sociale, amorcé à partir du milieu des années 1990, après les décennies du triomphe néolibéral, Jérôme Baschet propose de partir d’une critique émancipatrice du capitalisme et de son engrenage productiviste-destructif, pour affirmer un projet alternatif, enracinant sa réflexion dans le sol des expériences concrètes, « utopies réelles » mises en oeuvres actuellement à travers le monde. Il s’agit de « penser une organisation sociale capable de soumettre les nécessités productives au principe du « bien vivre » pour tous et aux décisions collectivement assumées qui en découlent ». Une digne colère gronde : la lutte contre le capitalisme est la lutte pour l’humanité.

11 août 2019

FACE AU TOTALITARISME, LA RÉSISTANCE CIVILE

Ce « mémoire d’Habilitation » constitue un dense résumé des quinze années de recherche de Jacques Semelin, professeur à Sciences-Po (Paris) et directeur de recherche au CNRS, sur la résistance civile au sein des systèmes totalitaires de l’Europe nazie et de l’Europe soviétisée.

7 août 2019

MÊME LE GRAND SOIR A COMMENCÉ PETIT

Une épidémie de « maturisme » frappe le pays : une urgence à grandir qui touche une génération entière de bébés, « comme si l’espèce ne pouvait plus se permettre d’attendre pour devenir intelligente ».

5 août 2019

ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013

Transcription commentée des sept heures d’enregistrements d’entretiens autour de la lutte contre le chantier de la ligne Très Haute Tension (THT) Cotentin-Maine, avec ceux qui l’ont vécu de l’intérieur.

30 juillet 2019

LE TOTALITARISME INDUSTRIEL

Recueils des « Chroniques du terrain vague » de Bernard Charbonneau écrites pour La Gueule ouverte, entre 1972 et 1977, et de ses articles parus dans Combat nature de 1974 jusqu’à sa mort, en 1996. Il y fustige le saccage des campagnes par la civilisation des machines, pourfend l’industrie agro-chimique et les loisirs de masse, écharpe le Concorde et défend le Cantal.
Florilège.

25 juillet 2019

AUX JEUNES GENS

Publié en 1904 dans Les Temps nouveaux, Pierre Kropotkine tente
avec ce texte d’éveiller les jeunes esprits à l’idée de justice sociale, afin qu’ils aident « à l’affranchissement de ceux qui grouillent aujourd’hui dans la misère et dans l’ignorance », qu’ils mettent « [leurs] lumières et [leur] dévouement au service immédiat des opprimés ».

18 juillet 2019

À LA LIGNE

Le quotidien d’un intérimaire, à trier des crevettes ou pousser des carcasses. Tranches de vie d’usine rapportées avec acuité et force détermination, comme pour demeurer vivant au milieu des machines, ne pas en devenir une. Joseph Ponthus dédie ces pages 
« aux prolétaires de tous les pays
aux illettrés et aux sans dents
avec lesquels j’ai tant
appris ris souffert et travaillé
à Charles Trenet
sans les chansons duquel
je n’aurai pas tenu ».