1 juillet 2020

LA RÉVOLTE DES CIOMPI Un soulèvement prolétarien à Florence au XVIe siècle

En 1378, la révolte des plus pauvres des ouvriers de l’industrie de la laine à Florence, les Ciompi, menace l’édifice social du capitalisme naissant. Les croyant capables de tout, la bourgeoisie déploya une violence répressive pour les réduire à rien. Dans ses Histoires florentines, Machiavel relate ces évènements dans lesquels Simone Weil verra « l’ainée des insurrections prolétariennes ».

30 juin 2020

DÉMOCRATIE

La décennie commencée avec les révolutions du Printemps arabe, s’achève « par un embrasement à la géographie éclatée », touchant tous les régimes politiques, autour d’une demande de justice sociale et d’une contestation des élites dirigeante dénoncées comme une oligarchie ne servant pas les intérêts des citoyens. Partout, les manifestants réclament la démocratie, une démocratie réelle, contestent le modèle de la démocratie libérale. Samuel Hayat, chercheur en science politique au CNRS, interroge le bien fondé de l’utilisation du terme démocratie par les régimes qui le monopolisent pour légitimer leur pouvoir, les puissances européennes qui se livraient à l’horreur de l’entreprise coloniale et les États-Unis qui pratiquaient l’esclavage puis la ségrégation raciale. Une partie des élites politiques considèrent préférable de continuer à décider seules au prétexte de la technicité supposée trop grande des questions politiques. À l’opposé, le « principe démocratie » correspond aux revendications d’autonomie des citoyens et à la capacité collective à s’organiser, à prendre directement les décisions. Ainsi, un profond sentiment de trahison des classes populaires par l’État justifie leur révolte au nom d’une conception sociale de la démocratie.

25 juin 2020

HOMMES DE MAÏS, COEURS DE BRAISE - Cultures indiennes en rébellion au Mexique

Après 1994, la rébellion zapatiste a éveillé et inspiré les consciences bien au-delà du Chiapas, trouvant un écho dans le mouvement anti-mondialisation, de Seattle à Gênes, mais aussi dans les autres communautés indigènes du Mexique. Georges Lapierre, Joani Hocquenghem et d’autres, sont allés à la rencontre de celle-ci pour comprendre leur lutte pour leurs cultures et, au-delà, pour l'autonomie.

22 juin 2020

ÉDITOCRATES SOUS PERFUSION - Les aides publiques à la presse trente ans de gabegie

Alors que « la presse française dominante » publie régulièrement exhortations à « réduire la dépense publique » et anathèmes contre « la France des assistés », elle est depuis trente ans littéralement gavée de millions d’euros annuels d’aides publiques qui peuvent représenter jusqu’à 12% du chiffre d’affaire de certains titres. Sébastien Fontenelle a enquêté, notamment à partir des nombreux rapports parlementaires mettant en lumière cette « gabegie », et dénonce la « gigantesque hypocrisie des fabricants de consentement » : l’impôt finance la « confection d’une propagande journalistique dédiée à la stigmatisation maniaque d’une mauvaise gestion de l’impôt ».

19 juin 2020

SOUS L’OEIL DES CAMÉRAS - Contre la vidéosurveillance à Grenoble

Longtemps épargnée par la vidéosurveillance, Grenoble est équipée à partir de janvier 2010 par la municipalité socialiste de dômes 360°. Cet ouvrage rassemble des textes critiques diffusés à cette époque, dans le but d’informer sur les avancées des « technologies de flicage » et de s’opposer au monde qui les produit. 

17 juin 2020

BEAU COMME UNE PRISON QUI BRULE - Un aperçu des Gordon Riots

En juin 1780, le bas peuple de Londres se soulève. Les prisons sont incendiées et la banque d’Angleterre assiégée. Julius Van Daal raconte cette insurrection occultée ou calomniée.

16 juin 2020

NI OR NI MAÎTRE - Montagne d’or et consorts

Enquête « sans ménagement » sur le projet dit de la « Montagne d’or » d’exploration aurifère en Guyane. Mine à ciel ouvert en pleine forêt tropicale, usine de cyanuration et dépotoirs de déchets toxiques, recherche du profit à n’importe quel prix dans le respect hypocrite des normes vertes et solidaires en vigueur, « c’est ce monde morbide et mortifère que cet ouvrage met en joue. »

12 juin 2020

DANS LA CLASSE DE L’HOMME BLANC

À partir des archives de l’Éducation nationale, des textes officiels et des manuels scolaires, Laurence De Cock retrace les débats qui ont agité l’enseignement de l’histoire de la colonisation, depuis les années 1980. Si l’histoire coloniale a toujours figuré dans le récit national scolaire comme support de valorisation de la fierté patriotique, surtout à partir de la IIIe République, elle est l’un des contenus les plus mobilisés dans les débats publics. Le système colonial était fondé sur les principes d’inégalités juridiques, de domination et d’usage légitime de la violence. Comment la transmission des valeurs  et idéaux républicains dont se targue la France, peut-elle être compatible avec celle de cette histoire de leur violation légitimée ?

30 mai 2020

CONTRE LE RECENSEMENT

Avec ce bref manifeste, le Mouvement Pour l’Abolition de la Carte d’Identité (MACI) revient sur les origines de la statistique et du recensement, développe ses critiques et conclut à la nécessité de les saboter.

28 mai 2020

GUERRE CIVILE DES FRANÇAIS SUR LE GENRE

Depuis quelques années, le 17e siècle des savants, grammairiens et lexicographes, est régulièrement dénoncé par les études de genre, comme coupable de réformes sexistes de la langue française. Gilles Magniont, enseignant en histoire de cette dernière, à l’université Bordeaux Montaigne, s’est plongé dans les textes des principaux accusés à la recherche de ce que l’on dit du genre au fil des siècles. Sans entrer dans le débat sur la féminisation des noms de métiers ou l’utilisation de l’écriture inclusive, il enquête sur cette influence néfaste des grammairiens, admise comme vérité historique et découvre une réalité beaucoup plus irrésolue, moins pointilleuse et péremptoire qu’on ne le prétend.

22 mai 2020

EARTH FIRST ! - Manuel d’action directe

Copieux manuel d’action directe. Véritable catalogue de tactiques éprouvées, accompagnées de leur mode d’emploi détaillé.

21 mai 2020

ORWELL

Né en 1903 au Bengale, où son père travaillait au département « opium » du gouvernement colonial, Éric Blair, après des études à Eton, comme boursier, décide d’entrer dans la police birmane. En 1922, au cours d’un long voyage en paquebot, il découvre les différences de classes et en apprend plus qu’avec « une demi-douzaine de brochures socialistes ». « De son passage en extrême-orient il gardé la moustache des officiers du Raj britannique et la haine de l’impérialisme. »

DISCOURS PRÉLIMINAIRE DE L’ENCYCLOPÉDIE DES NUISANCES

Premier fascicule de l’Encyclopédie des nuisances, rédigé par Jaime Semprun pour servir de base d’accord et de programme à ceux qui s’étaient associés à lui pour entreprendre la publication périodique de ce « Dictionnaire de la déraison dans les sciences, les arts et les métiers ».

19 mai 2020

VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire

À la suite d’un accident d’avion, Sébastien Debourg, professeur à l’université de Cergy-Pontoise, spécialisé en droit de la finance internationale, se retrouve dans un pays inconnu, organisé selon le principe d’une réduction maximale des pouvoirs et des dominations : la Misarchie. Avec surprise, puis curiosité, souvent beaucoup d’incrédulité, voire d’incompréhension, il poursuit son exploration et ses découvertes. Le procédé littéraire du « voyage fantastique » initié par Jonathan Swift, remis au goût du jour par Emmanuel Dockès, lui-même professeur de droit à l’université de Paris-Ouest-Nanterre, lui permet par un habile décalage de point de vue, de montrer l’étendu d’un possible (presque) à porté de main, de rendre concrète, intelligible et réaliste, l’utopie d’une autre organisation sociale. C’est l’absurdité de notre société qui frappe, plus souvent que la cocasserie de la Misarchie.

17 mai 2020

LE SOCIALISME SAUVAGE

La démocratie directe prit forme en 1789, traversa les époques révolutionnaires, de la Commune de Paris aux soviets de la révolution russe et aux conseils dans l’Allemagne des années 1920, jusqu’aux mouvements de contestation de Mai 68, du 15M en Espagne, d’Occupy aux États-Unis et des Printemps arabes. Charles Reeve explore les courants spontanés, autonomes et émancipateurs des mouvements sociaux, rejetés par les chefs du socialisme orthodoxe qui les qualifiaient d’hérétiques, de sauvages, car ils leur échappaient. Convaincu que « le processus contradictoire de subversion du capitalisme ne peut se développer que dans et par l’organisation assumée collectivement de nouvelles formes de vie, de production et de consommation par les intéressés eux-mêmes », il suit le fil rouge, le fil rouge et noir du « socialisme sauvage ».

9 mai 2020

LE SAVANT ET LE POLITIQUE

Dans ces deux conférences, classiques de la sociologie et de la théorie politique, Max Weber, fondateur de la sociologie allemande, étudie les figures du savant et du politique selon une approche socio-historique et surtout une interrogation éthique.

4 mai 2020

LE FIL ROUGE DE L’ÉCOLOGIE

Ces trois entretiens, réalisés entre 1990 et 2005, permettent de découvrir quelques une des préoccupations d’André Gorz : sa critique du travail aliéné et son concept de civilisation du temps libéré.

2 mai 2020

LA RÉVOLUTION COMMUNALISTE

Premier recueil de textes d’Abdullah Öcalan à paraître en français, réunissant quatre brochures traitant respectivement de la question kurde à travers l’histoire et de la solution de résolution pacifique du conflit, du concept de confédéralisme démocratique, de l’indispensable révolution des femmes, et d’une nouvelle conception de la nation qui ne s’articule pas à l’État et ne se caractérise ni par la culture ni par l’ethnie.

27 avril 2020

BOLO‘BOLO

Publié en 1983 en allemand par l’anonymus P.M., « Bolo‘bolo est une modeste proposition pour un nouvel arrangement de notre vaisseau spatial après la disparition de la Machine-travail planétaire ». Cette « utopie réalisable » peut transformer la terre en un vaste bolo en cinq ans « si nous commençons maintenant ». Comme il l’explique dans sa préface à l’édition de 1997 : « Plus nous aurons une idée claire de ce que nous voulons, moins nous aurons peur du chaos du « lendemain », et plus nous nous sentirons encouragés à la résistance constructive. »

23 avril 2020

LA DICTATURE, UNE ANTITHÈSE DE LA DÉMOCRATIE ?

Manichéens s’abstenir. La stricte distinction entre dictature et démocratie ne résiste pas à l’épreuve des faits. Eugénie Mérieau s’applique à réfuter une vingtaine d’idées reçues, et démontre que la frontière entre ces deux régimes est non seulement loin d’être imperméable mais qu’au contraire la parenté des formes d’exercices du pouvoir politique au-delà du type de régime crée une « zone de convergence ».

12 avril 2020

L’ÉCOLOGIE SOCIALE – Penser la liberté au-delà de l’humain

« La « civilisation » telle que nous la connaissons aujourd’hui est plus muette que la nature pour laquelle elle prétend parler et plus aveugle que les forces élémentaires qu’elle prétend contrôler. En effet, la « civilisation » vit dans la haine du monde qui l’entoure et dans la haine sinistre d’elle-même. Ses villes éviscérées, ses terres dévastées, son air et son eau emprisonnés et sa cupidité mesquine constituent une mise en accusation quotidienne de son immoralité odieuse. »  Pour Murray Bookchin la société capitaliste actuelle doit être remplacée par ce qu’il appelle la « société écologique », « une société qui met en oeuvre les changements sociaux radicaux nécessaires pour en finir avec la destruction des écosystèmes », une société non-hiérarchique, sans classes. Il en présente, dans ce recueil, les bases théoriques, à partir de réflexions philosophiques sur la nature et la liberté.

5 avril 2020

AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking

Alors qu’inexorablement les machines tendent à remplacer les humains, marxistes et libéraux se réjouissent de ces progrès, bercés par le mythe d’un monde dans lequel nous serons tous libérés du travail, vivant d’un revenu garanti, assistés de robots de compagnie. Mais le nouveau monde technologique ne tiendra pas plus ses promesses que ne les a tenues le vieux monde industriel.

4 avril 2020

FEU AU CENTRE DE RÉTENTION (Janvier – Juin 2008)

Retour sur les six mois de lutte qui ont précédé l’incendie du centre de rétention de Vincennes en 2008. Témoignages des « retenus » et de leurs soutiens à l’extérieur.

3 avril 2020

LQR : La propagande du quotidien

La Lingua Quintae Respublicae (LQR), la langue du néolibéralisme, s’installe par lente imprégnation, diffusée par les économistes et les publicitaires, reprises par les politiques. Elle oeuvre à la domestication des esprits, à la conformité et à la soumission. Éric Hazan passe en revue une partie de son lexique et décortique son fonctionnement, pour tenter d’identifier et de décrypter cette « nouvelle version de la banalité du mal ».

31 mars 2020

CONTRE L’ALTERNUMÉRISME

Julia Laïnae et Nicolas Alep prennent la plume pour dénoncer l’émergence d’un alternumérisme, prônant un autre numérique qui serait plus humain, plus écologique, plus transparent, plus coopératif, éthique et responsable, et pour affirmer que défendre la vie sur Terre et la liberté humaine implique de désinformatiser le monde.

29 mars 2020

LA COMPOSITION DES MONDES

« L’anthropologue est un « badaud professionnel », au sens où il transforme en un mode de connaissance une curiosité spontanée pour le spectacle du monde et pour l’observation de ses congénères qui est ancrée dans sa personnalité bien avant qu’il ne songe à embrasser ce métier. » Dans cette synthèse en forme d’entretiens, Philippe Descola revient sur son parcours et ses travaux, en particulier sur son étude de nos façon d’habiter une planète remplie de « non-humains », plante, animaux ou esprits et développe une critique inventive du modèle occidental.

23 mars 2020

LE MASSACRE DES ITALIENS : Aigues-Mortes, le 17 août 1893

Le plus sanglant « pogrom » de l’histoire française contemporaine s’est déroulé le 17 août 1893 à Aigues-Mortes. Ce jour-là, des émeutes entre ouvriers ont provoqué la mort de huit d’entre eux et plus de cinquante blessés, tous italiens, massacrés par des français. Gérard Noiriel resitue cet évènement, qui a placé la France au ban des nations et a risqué de l’entraîner dans une guerre avec l’Italie, dans le contexte des mutations politiques et économiques de la fin du XIXe siècle. Il explique comment les discours officiels sur la fierté d’être français ont conduit les laissés-pour-compte de la République à s’acharner contre des étrangers et comment le patronat, les journalistes, les militaires, les juges et les politiciens ont acquitté les assassins et échappé à leurs responsabilités.

19 mars 2020

STEACK MACHINE

Journaliste indépendant, Geoffrey Le Guilcher se bricole un faux CV pour se faire embaucher comme intérimaire dans un abattoir industriel en Bretagne qui génère un milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel en abattant deux millions d’animaux, ce qui représente en moyenne 600 boeufs et 8 500 porcs par jour. Récit.

18 mars 2020

VIVRE MA VIE - Une anarchiste au temps des révolutions

Exilée après avoir fuit la Russie soviétique qui a brisé ses rêves, Emma Goldman (1869-1940) entreprend de rédiger son autobiographie, aussi copieuse que le fut son existence.

15 mars 2020

SOLEIL TROMPEUR - ITER ou le fantasme de l’énergie illimitée

On n’entend peu parler d’Iter, projet démesuré en cours de construction près de Cadarache (Bouche-du-Rhône) auquel sont associés trente-cinq pays. En portant à 150 millions de degré un plasma de deutérium et de tritium, on obtiendrait une puissance de fusion dix fois supérieure à la puissance de chauffage apportée. Pourtant, comme le démontre Isabelle Bourboulon dans son enquête, il serait grandement contestable.

12 mars 2020

NE SAUVONS PAS LE SYSTÈME QUI NOUS BROIE !

« L’instabilité de la vie des individus, ballotés entre un présent peu satisfaisant et un no future érigé en idéal de la soumission, a été, pour « nos » dirigeants, ainsi que celles et ceux qui les servent, une excellente façon d’asseoir leur domination, ôtant aux individus toute perspective d’avenir sûr. » Alors que « la terreur d’État, l’asservissement industriel, l’abêtissement capitaliste et la misère sociale » frappent tout le monde, mais que la perspective de l’implosion du système capitaliste devient enfin plausible, il s’agit d’accompagner son effondrement et de s’organiser en « communes » qui privilégient l’être à l’avoir, parce qu’il n’y plus rien à attendre de l’État.

11 mars 2020

L’UTOPISTIQUE OU LES CHOIX POLITIQUES AU XXIe SIÈCLE

Anticipant la crise du capitalisme, Immanuel Wallerstein, à partir de son analyse du système-monde, dégage la perspective d’un avenir alternatif sur une base éthique, à l’occasion de la prochaine « bifurcation systémique ». Alors que « les utopies ont des fonctions essentiellement religieuses », fécondes en illusions et, inévitablement, en désillusions, l’utopistique est une évaluation rationnelle des alternatives historiques.

5 mars 2020

CAPITALISME CARCÉRAL

« L’association a priori du fait d’être noir à la criminalité conforte l’Amérique blanche en l’autorisant à croire que les Noirs méritent leur sort et que la prospérité des Blancs n’a aucun lien avec la misère des Noirs. » Jackie Wang a réalisé combien, « partout aux États-Unis, les finances des municipalités et des États étaient de plus en plus dépendantes des mécanismes coercitifs visant à extorquer et à piller les populations démunies ». Suite au soulèvement de Ferguson, le Département de la Justice a découvert que la police harcelait et assassinait effectivement les citoyens, mais aussi que celle-ci été utilisée par la mairie pour leur extorquer de l’argent afin d’augmenter les recettes de la municipalité. Avec ce livre, elle fustige, analyses à l’appui, l’État prédateur, ses logiques sécuritaires et ses processus de racialisation des corps, au service du néolibéralisme.

1 mars 2020

DIX QUESTIONS SUR L’ANARCHISME

Guillaume Davranche présente de façon extrêmement synthétique l’anarchisme, comme courant politique très structuré, porteur d’une alternative au capitalisme et d’une vision globale de transformation de la société, à partir de ses fondamentaux idéologiques, tout en se référant aux pratiques existantes.