30 septembre 2022

LA BELLE ESPÉRANCE - TOME 1

1934, Roger Guéguen, orphelin d’un marin pêcheur mort à la guerre, poursuit ses études dans un collège de Jésuites, grâce aux sacrifices de sa mère, verrotière de son état. Aussi souvent que possible, il rentre au port pour l’épauler et aussi retrouver Louison et ses rêves de comédienne. L’actualité politique qui sert de toile de fond à cette intrigue provinciale, puis parisienne, va bientôt rattraper ses protagonistes : la montée du fascisme, les manifestations des ligues d’extrême-droite, et surtout l’arrivée au pouvoir du front populaire, les grèves et les espoirs qui ont suivi.

29 septembre 2022

LES AMBASSADES DE LA FRANÇAFRIQUE

Depuis l’indépendance de ses ex-colonies d’Afrique subsaharienne et leur accession à la souveraineté dans les années 1960, l’administration française semble occuper une place importante dans leurs destinées, par l’intermédiaire de ses ambassadeurs. Corruption, négligence, racisme, l’enquête de Michael Pauron dévoile des liens de dépendance et d’ingérence, hérités de la colonisation.

27 septembre 2022

ÇA NE PASSE PAS

« La Méditerranée la mer où j’ai appris à nager
celle où j’ai grandi
Celle d’où vient ma famille
D’où viennent ma mère et mon père
La Méditerranée est ma mer et qu’est-ce que je vois ?
Je vois
un désert à la place de la Méditerranée un désert de 2,5 millions de km2 et sur ce désert de 2,5 millions de km2 des corps allongés côte à côte des corps
MORTS
DES CADAVRES
Ma mer est une mer de cadavres
le plus  grand cimetière vivant
un cimetière marin
Ma mer est un cimetière
et je n’ai plus de larmes
elles se sont asséchées avec la mer »

26 septembre 2022

OPÉRATION ÉTOILE JAUNE

À partir des archives de la préfecture de police et des renseignements généraux, Maurice Rajsfus met en lumière le zèle de la police française dans l’application de la huitième ordonnance nazie, du 29 mai 1942, rendant obligatoire le port de l’étoile jaune pour les Juifs dès six ans. Contrôles au faciès et arrestations arbitraires, pour étoiles mal cousues ou pas assez visibles par exemple, furent monnaie courante. Avec minutie, il reconstitue la mise en oeuvre servile et appliquée de cette opération de stigmatisation et de répression.

21 septembre 2022

LEONARD PELTIER, non au massacre du peuple indien

Emprisonné depuis plus de 40 ans aux États-Unis, condamné à perpétuité sur la base de témoignages fabriqués, Leonard Peltier, matricule USP89637132, descendant de guerriers des peuples sioux lakota, est victime d’une « stratégie de destruction » du FBI pour éliminer les leaders de l’AIM (American Indian Mouvement).

20 septembre 2022

LE QUAI DE WIGAN

En 1936, George Orwell se rend dans le Nord de l'Angleterre pour étudier les conditions de vie des mineurs des régions industrielles. Il dort dans les dortoirs des pensions avec les chômeurs et les ouvriers, descend dans les galeries des mines de charbon et témoigne, sans jamais oublier qu’issu des classes moyennes, il ne pourra jamais franchir toutes les barrières culturelles et sociales.

19 septembre 2022

QUE FAIT LA POLICE ?

Chiffres à l’appui, Paul Rocher réfute les fondements du « mythe policier » : contrairement aux idées reçues, donc, la police n’empêche pas le crime et son emprise croissante sur la société est avant tout motivée par « la réorganisation autoritaire du pays et le maintien d’un ordre inégalitaire ». Non content de contester les propositions de rénovation de l’institution policière et sa nécessité même, il propose des voies possibles pour s’en passer, s’inspirant des exemples sud-africains et nord-irlandais.

14 septembre 2022

GUSTAVE COURBET, non au conformisme

Gustave Courbet, « harponné par la justice de son pays », se prépare à quitter Ornans et à rejoindre la Suisse pour éviter de retourner en prison et de voir l’intégralité de ses biens saisis. Plutôt crever que de se courber ! Telle aurait pu être sa devise, déjà lorsqu’il s’obstinait à peindre des tableaux qui échappaient aux conventions et aux critères de l’académisme, se voyaient, années après années, refusés par le Salon de Paris.

10 septembre 2022

ÉLISE ET CÉLESTIN FREINET

Célestin Freinet, jeune instituteur nommé à Bar-sur-Loup en 1920, tout juste remis de sa blessure au poumon dans les tranchés, veut « changer l’école pour changer le monde », apprendre à ses élèves « à apprendre, à penser, à critiquer ce qui doit l’être ». S’inspirant des pédagogies de l’école nouvelle qui se développent à cette époque, il élabore de nouvelles pratiques éducatives « pour un enfant nouveau qui ne fera plus jamais la guerre ».

9 septembre 2022

Q COMME COMPLOT

À la recherche des similitudes entre Q, L’oeil de Carafa, le roman auquel il a collaboré au sein du collectif Luther Blisset Project, et la nébuleuse conspirationniste QAnon, Wu Ming 1 entreprend de démêler l’effroyable fatras  qu’il se retrouve à explorer : fantasmes de complots contemporains, qui ne sont que de nouvelles résurgences de phénomènes beaucoup plus anciens, qui continuent à détourner des colères et mécontentements légitimes vers des boucs émissaires. Il fournit une boîte à outils de concepts clairs pour lutter contre les narrations toxiques qui alimentent le délire paranoïaque ambiant.

5 septembre 2022

L’ÉPOPÉE DELGRES

Un décret du 4 février 1794 avait aboli l’esclavage dans les colonies, mais en 1802, le Premier Consul Bonaparte le rétablit et expédia des troupes pour imposer l’application de sa loi, briser la volonté d’indépendance des Antillais. Germain Saint-Ruf retrace ces pages sombres et met en lumière la résistance des guadeloupéens, notamment de Louis Delgres et de ses compagnons, combattants méconnus qui firent le serment de vivre libre ou mourir.

30 août 2022

SOYONS DES JAGUARS

La grand-mère d’une petite fille l’invite à jouer, à être des jaguars. Un peu d’entrainement puis elles sortent dans la nuit et se glissent dans les bois.

29 août 2022

LETTRE À UNE ENSEIGNANTE

Critique de l’école reproductrice formulée par ceux qui la subissent. À la fin des années 1960, huit adolescents de Barbiana, hameau situé à une trentaine de kilomètres de Florence, aidés par leur enseignant, Don Lorenzo Milani, rédigent collectivement, une « lettre à une enseignante ». Recalés du système scolaire italien, ils en dénoncent l’injustice, l’inhumanité, l’élitisme, les dysfonctionnements structurels, et expliquent leur colère contre cette école qui rejette les enfants des pauvres et les enseignant·es qui constituent une classe privilégiée qui défend avant tout ses privilèges.

26 août 2022

RÉAPPROPRIATION

L’histoire du capitalisme industriel est celle de la destruction de l’autonomie collective et individuelle. Bertrand Louart, menuisier-ébéniste dans le collectif autogéré de Longo maï, déconstruit  « les illusions progressistes reposant sur la foi qu'une amélioration de la condition humaine résulte nécessairement des avancées scientifiques et techniques, du développement économique et industriel ». Il propose une perspective politique en défendant la voie d’une réappropriation des arts et métiers, d’une reprise en main de nos conditions d’existence, « pour sortir de l'impasse où nous enfonce la société capitaliste et industrielle ».

22 août 2022

« ON NE PEUT PAS ACCUEILLIR TOUTE LA MISÈRE DU MONDE »

Mot à mot, Pierre Tevanian et Jean-Charles Stevens propose une lecture critique de la sentence quasi proverbiale, énoncée pour enterrer toute discussion et justifier des politiques migratoires xénophobes : On ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Ils traquent sophismes et contre-vérités.

20 août 2022

MANIFESTANTE

Anna, 29 ans, participe par hasard à sa première manifestation. Nassée, chargée, arrosée de gaz, elle découvre la répression mais aussi la bienveillance qui s’instaure spontanément entre les participants. Le besoin de s’informer, de revenir, de s’engager s’impose à elle. Les injustices quotidiennes lui apparaissent soudain et elle va s’éloigner de certains amis dont les préoccupations lui semblent désormais futiles. Il est vrai que les causes à défendre sont nombreuses : droits des femmes, des migrants, justice sociale et écologie, anticapitalisme et violences policières,… « Avant, je ne voyais pas, ou alors je faisais comme si je ne voyais pas, j'avais normalisé… Mais maintenant, tout m’explose à la figure… Tout me rend folle, j'ai l'impression qu’on sait tous que rien ne va et que le monde est à l’envers, et qu'on ne peut rien changer… »

19 août 2022

LA TERRE, LES CORPS, LA MORT

« Existe-t-il un lien entre notre rapport à la mort, les représentations que nous formons de celle-ci et la destruction des conditions de la vie sur Terre ? » Notre difficulté à accepter la mort, trait caractéristique de la pensée occidentale depuis 2 500 ans, qui relève aujourd’hui du déni et culmine avec « les délires du transhumanisme », n’est-elle pas une des sources de notre incapacité à habiter la terre sans la détruire ? Après avoir analysé et retracé la généalogie de cet « invariant anthropologique », Pierre Madelin tente d’élaborer « une conception écologique de la mort ».

7 août 2022

LES CHASSEURS-CUEILLEURS OU L'ORIGINE DES INÉGALITÉS

Contrairement à l’idée longtemps admise selon laquelle l’apparition de l’agriculture représenterait un tournant, voire une « révolution », et serait à l’origine du développement des inégalités, Alain Testart (1945-2013) met en évidence le rôle déterminant du stockage des ressources et de la sédentarisation.

4 août 2022

DESSOUS LA DURE ÉCORCE

« Gilbert Cartal avait eu une vie à lui, ensevelie sous les ciment, sous le béton, sous les cendres du temps consumé au travail. Dessous la dure écorce grouillait une vie entière. » Mais le bitume qu’il avait inhalé à raison de trente neuf heures par semaine l’a rattrapé, avec ce cancer qui le ronge, tout comme il menace le paysage d’enfance dans lequel a grandi sa fille, engagée dans le combat contre un projet de double-voie qui propose de détruire le massif du Meygal, en Haute-Loire. Leurs luttes respectives s’avèreront irrémédiablement liées.

29 juillet 2022

PSYCHOLOGIE DE LA COLONISATION

Octave Mannoni, futur psychanalyste, a commencé à rédiger ce texte fondateur dans le champ de la pensée postcoloniale, en 1946 après dix-sept années passées à Madagascar, juste avant que n’éclatent les révoltes paysannes qui seront réprimées dans le sang par l’administration coloniale française. Il propose une analyse du mécanisme de dépendance liant le colonisé au colonisateur, et une critique du colonialisme à laquelle Frantz Fanon répondra avec Peau noire, masque blanc.

27 juillet 2022

LA RÉVOLTE

« Tout a commencé quand un oiseau a arrêté de chanter. » Puis, tous les autres animaux ont fait silence et cessé de jouer le jeu des humains. Et les enfants les ont suivis.

25 juillet 2022

POUVOIR DE DÉTRUIRE, POUVOIR DE CRÉER

La domination de l’humain sur la nature ne disparaitra pas sans l’élimination de celle de l’humain sur l’humain. Murray Bookchin (1921-2006) propose que l’écologie se fasse sociale pour s’attaquer aux causes profondes des bouleversements actuels : la production et l'échange pour le profit, le gigantisme urbain et technologique, l’assimilation du progrès aux intérêts des entreprises.

19 juillet 2022

DIEU T’A CRÉÉ, TU AS CRIÉ… !

Michel Alimeck raconte l’histoire des peuples marrons du plateau des Guyanes. Histoire incarnée, alternative et critique des Saramacas depuis 1498.

14 juillet 2022

DE SEL ET DE SANG

Le massacre des Italiens d’Aigues-Mortes, le 17 août 1893, raconté en bande dessinée. Une rumeur enflamme et déchaîne la colère de la population, déclenche « la chasse à l’ours ». « Dans cette ville où certains se gavent d’or blanc depuis des siècles », la boulangère, courageuse et digne, relate ces tragiques événements dont elle a été directement témoin.

13 juillet 2022

JE SAIS BIEN, MAIS QUAND MÊME…

Décortiquant l’expression fort banale : « Je sais bien, mais quand même… » et l’illustrant d’exemples tirés du récit d’un rite initiatique chez les Indiens Hopi ou des Mémoires de Casanova, le psychanalyste Octave Mannoni explore les sinuosités des concepts de croyance et de déni.

12 juillet 2022

MARRONNAGE, L’ART DE BRISER SES CHAÎNES

« Lorsque fut déclarée en 1848 l’abolition de l’esclavage, le libre-marron exprimait depuis longtemps déjà ce qui manquait alors au monde : la dignité de ceux qui résistent et qui créent, de ceux qui créent de la résistance, restituant un sens à la liberté : la beauté. » explique Antoine Lamoraille, artisan ébéniste. Ce catalogue d’exposition dans lequel il figure aux côtés de bien d’autres, réalisé par Geneviève Wiels et Thomas Mouzard, présente l’évolution artistique des peuples d’origine africaine, transportés de force en Guyane et au Suriname, structurés en sociétés issues de la fuite et du refus de l’esclavage. Bousculés par l’intrusion de la modernité, par l’école, la télévision et les nouveaux besoins, les artistes continuent de sculpter et de peindre, transformant les objets du quotidien en oeuvres d’art : aujourd’hui, le tembe a toujours sa place, faite de « figures complexes, entrelacées les unes aux autres ».

PRINTEMPS SILENCIEUX

Paru en 1962, Printemps silencieux marque la naissance du mouvement écologique. En dénonçant les dangers invisibles des pesticides et autres produits chimiques, Rachel Carson provoqua alors l’interdiction du DDT aux États-Unis.

10 juillet 2022

JOJO LE PIRATE

Apprendre à partager, tel est l’ambition, ouvertement didactique, de cet album.

PETITE HISTOIRE DES COLONIES FRANÇAISES – Tome 5 : Les immigrés

Cette histoire des immigrés en France, de la Révolution à nos jours, vient clore la Petite histoire des colonies françaises, grand oeuvre de Grégory Jarry et Otto T., par un cinquième et ultime volume tout aussi passionnant et jubilatoire que les précédents.

8 juillet 2022

LA TERRE QUI NE VOULAIT PLUS TOURNER

Semant la panique et l’inquiétude, la terre s’est arrêtée de tourner pour protester contre tout ce qui ne tourne pas rond : pollution, empoisonnement des rivières, déforestation, réchauffement climatique,… « Les hommes, c’est pas juste de la compagnie. C’est beaucoup de soucis. »

4 juillet 2022

CONTRE ATTAQUE #1 (revue)

« L’urgence permanente sert à faire tenir une société qui se disloque. » Nous voilà passé d’un régime d’urgence contre le terrorisme à la guerre contre la pandémie, puis à la guerre militaire à nos portes. « Le but de la politique n'est plus de mobiliser mais de démobiliser, plus de susciter l'adhésion mais la soumission, plus de provoquer l'action mais l’apathie. » Plus rien ne fonctionne, pas même l'organisation d'un match football, « parce que les arcanes du pouvoir ne sont peuplés que de managers stupides et autoritaires, qui compensent leur incompétence par leur mépris et la brutalité. L’horizon se rétrécit, l'urgence est de le rouvrir. C'est pourquoi Nantes révoltée devient Contre-Attaque, « contre-pouvoir ancré dans le réel ».

30 juin 2022

AU COMMENCEMENT ÉTAIT…

L’histoire des sociétés humaines est toujours racontée de façon linéaire et évolutionniste : les chasseurs-cueilleurs deviennent agriculteurs et sédentaires, la propriété privée apparait alors, source de toutes les inégalités, des cités sont fondées, puis des civilisations et des États, origines des armées de métier et des guerres, de l’administration et de ses formulaires, du patriarcat, de l’esclavage. L’anthropologue David Graeber et l’archéologue David Wengrow, s’appuyant sur les plus récentes recherches et découvertes scientifiques, racontent une histoire infiniment plus complexe, faite de nombreux allers-retours et de multiples combinaisons. Un panel d’organisations sociales se découvrent, oubliées ou occultées, bouleversant nombre de croyances et jetant « les bases d’une nouvelle histoire de l’humanité ».

14 juin 2022

LES CRÉATURES DE TCHERNOBYL

Cornelia Hesse-Honegger collecte des insectes ramassés à proximité de centrales nucléaires d’Europe et d’Amérique du Nord, et les peint, avec leurs déformations qu’elle découvre à l’aide de son microscope : « Je veux être comme un laser qui va d’un centimètre carré à un autre. Je vois – je montre ; je vois – je montre. » Hugh Raffles l’a rencontrée et présente son travail.

13 juin 2022

APOPHTEGMES SUR LE MARXISME

Marx a développé une vive et virulente négation de l’État, mais le marxisme « assimilé par la superstructure » a cessé d’opérer comme force destructrice. Autant la méthode dialectique n’est pas aisée à transmettre, autant l’idée que seule l’organisation des ouvriers est à même de renverser le système capitaliste, est facile à assimiler, aussi parce qu’elle appartient déjà au sens commun. Aussi, toute critique, dénonciation ou étude contribuent au renforcement de « l’Ordre en vigueur », tant les idées de Marx sont déjà assimilées à la Réalité ou à l’Histoire. Agustín García Calvo entreprend toutefois de montrer comment les fourvoiements de la pensée de Marx, et surtout des marxistes, aboutirent à l’instauration d’un État on ne peut plus puissant et oppressif. Il s’emploie à mettre en évidence ce qui demeure subversif dans les méthodes et les paroles de Marx.

1 juin 2022

POUR VOUS COMBATTRE

« On venait d’attraper l’Histoire au collet et de la fiche quatre fers en l’air. » Tandis que dans l’ouest du pays, les combattants qui « brûlent encore d’asseoir le petit roi sur le trône » et veulent « l’ordre des braves prélats, la sainte religion romaine et la naissance qui vous fait grand de ce monde ou humble crevure » brandissent haut les armes contre la République, toutes les armées des cours d’Europe, coalisées, l’assiègent et l’assaillent. Pourtant, « jamais auparavant l'espèce humaine n'avait entrepris pareille tâche depuis que son crâne avait forci et qu'elle savait tailler la pierre en pointe : rendre les humains égaux entre eux. » Dans cette période trouble où la Convention se doit de demeurer ferme et intraitable, Camille Desmoulins l’enjoint de ne surtout pas oublier de rester juste. Joseph Andras brosse un portrait enthousiaste de cette figure magistrale, souvent effacée par ses illustres camarades, Robespierre et Danton. La rédaction et la parution des  sept numéros de son journal, Le Vieux Cordelier, rythment un récit nerveux et intense.