15 octobre 2021

ANTHROPOLOGIE ET ANARCHIE DANS LES SOCIÉTÉS POLYCÉPHALES

Thom Holterman, docteur en droit, analyse les sociétés égalitaires d’hier et d’aujourd’hui à partir des travaux de différents anthropologues, principalement l’Allemand Hermann Amborn, mais aussi Marcel Mauss, Marshall Sahlins, Pierre Clastres, David Graeber. Non seulement leurs rapports sociaux basés sur l’égalité et la participation de tous et toutes aux affaires de la cité, sont souvent semblables aux principes de l’anarchisme, mais ces sociétés sont surtout des exemples vivants (ou disparus mais ayant existés) de la mise en pratique (même si elles n’y font pas explicitement référence) de ceux-ci.

12 octobre 2021

LE VISAGE DE PIERRE

Mai 1960. « L’Amérique était derrière lui, son passé aussi ; il était en sécurité. La violence ne serait pas nécessaire, le meurtre non plus. Paris. La paix. » Pourtant, Simeon Brown, jeune Noir américain en exil, découvre rapidement qu’ici aussi certains subissent humiliations et brimades quotidiennes : « Les Algériens sont les nègres de la France. »

11 octobre 2021

CEUX DU CHAMBON

Etienne Weil n’a que 3 ans, « trop petit pour comprendre ce qui se passe vraiment », lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate. Son père, dont la famille est installée dans le 11e arrondissement de Paris depuis le XVe siècle, et qui a combattu dans l’armée française, doit se résoudre à déménager pour protéger sa famille. Après bien des péripéties, avec son frère aîné et bien d’autres enfants comme eux, « des enfants en danger », il sera accueilli au Chambon-sur-Lignon.

8 octobre 2021

REPRENDRE LA TERRE AUX MACHINES

Forts du constat que les alternatives paysannes s’avèrent totalement inoffensives face au complexe agro-industriel, que les consommateurs en changeant leurs habitudes alimentaires ne font que s’enfermer dans des niches créées par l’industrie et le marché et ne parviendront pas à modifier la trajectoire, que les élites politique et économique ne concéderont de bouleversement qu’avec le surgissement d'un mouvement social, les membres de L’Atelier paysan propose des pistes de rupture pour reprendre la terre aux machines, aux lobbies et au capital. « Ce manifeste se veut une contribution à l’émergence d’un large mouvement populaire pour l’autonomie paysanne et alimentaire. » Il s'agit de remettre en cause le choix fondamental fait par les sociétés industrialisées au sortir de la Seconde Guerre mondiale de « produire la nourriture le moins cher possible, dans l'espoir que tout le monde le monde puisse se nourrir à bas prix, et d'étouffer ainsi les revendications salariales et populaires ».

5 octobre 2021

YÉKINI, LE ROI DES ARÈNES

Yékini, originaire de Bassoul, petite île de pêcheurs d’où la lutte puise ses racines, champion invaincu, affronte un champion aux allures de rock stars. « Tyson est un des rares lutteurs à avoir décrocher son baccalauréat, ce qui lui a permis de lire les contrats et de les renégocier à la hausse. Grâce à lui, les cachets des lutteurs ont explosé. » En modernisant ses pratiques, il a rendu la lutte encore plus populaire que le football. C'est la rencontre d'une tradition, d'une culture, « celle d'un peuple qui regarde au plus profond de son histoire pour construire son avenir », avec le sport business.

MA GUERRE D’ESPAGNE À MOI

« Nous croyions qu'en Espagne pouvait éclater un mouvement semblable à celui de la commune asturienne de 1934 et peut-être même la Révolution, la grande, celle que les communistes n'ont pu ou n'ont pas voulu déclencher en Allemagne quand le nazisme était encore à abattre et le pouvoir à la merci de qui voulait le prendre. » Mika Etcherbéhère (1902-1992) et son mari Hippolyte sont à Madrid en juillet 1936, lorsque « le peuple oublie le gouvernement et organise de ses mains la bataille farouche qui va durer près de trois ans ». Jusqu’en 1938, elle dirigera une colonne du POUM et livre ici ses souvenirs.

4 octobre 2021

POLITIQUES DE LA MÉMOIRE

« Le passé n’en finit pas de ne pas passer. » Face à ce constat, Pierre Tevanian se penche sur quelques « guerres mémorielles » récentes. Il refuse les rappels à l’ordre qui déligitiment tout écart par rapport au « récit national », empêchent de penser la question mémorielle comme une question sociale et politique, et propose de déboulonner quelques « grands hommes ».

30 septembre 2021

LE PROJET MYRDDINN

En l’an 460 après l’Éclipse, dans le district de Miralonde, la lutte pour le pouvoir fait rage entre les « fouisseurs sécuritaires favorables à la prohibition définitive des escapade de surface » et les conservateurs, partisans du statu quo. L’inquiétude est grande, d’autant que les humains, les « proliférans », semblent avoir mystérieusement disparu de la surface de la terre, en ce mois de mars de l’an 2020 de leur ère. Certains optimistes pensent à un suicide collectif pour sauver la biosphère.

29 septembre 2021

LETTRES À UNE NOIRE

Au début de années 1960, Françoise Ega (1920-1976), martiniquaise installée à Marseille avec sa famille, enchaîne, pendant presque deux ans, les emplois de femme de ménage, pour comprendre et témoigner de l’exploitation que subissent les femmes qu’elle voit débarquer par centaines des Antilles pour être placées comme domestiques dans les demeures de familles bourgeoises et blanches. Le journal qu’elle tient pendant cette expérience, est enfin réédité, accompagné d’une précieuse préface d’Elsa Dorlin.

23 septembre 2021

LA MÉLANCOLIE DE LA NASSE

Xavier Calais est un habitué des manifestations. Avec nostalgie, il songe à celles, sauvages et nocturnes, au cours desquelles des Porsche pouvait être incendiées : « Il me semblait n'avoir jamais vu de ma vie plus beau feu de camp. » Regrettant que les cortèges tournent désormais littéralement en rond, chargés parfois avant même de partir, tout au moins sévèrement encadrés, que tout soit devenu « trop prévisible ». « La nasse n’était-elle pas devenue la métaphore de notre condition humaine ? »

22 septembre 2021

DU SANG SUR LA LUNE

Cinquième et ultime opus de son « Cycle des bas-fonds », ce récit autobiographique revient sur les jeunes années de Jim Tully (1891-1947), depuis ses cinq années de séjour à l’orphelinat St. Joseph jusqu’à sa décision de raccrocher les gants pour devenir écrivain. Il dresse de vivants portraits des personnes qu’il côtoie et rencontre, non pas « comme un entomologiste étudie un insecte au bout d'une épingle » : « J'étais l'un d’eux. Je le suis toujours. Je peux sentir l'amertume de leur vie dans le pain que je mange aujourd’hui. »

ACROBATIES

Grâce à un astucieux changement de cadrages, ceux que l’on a jusque-là pris pour des acrobates, se révèlent être des pirates à l’abordage. Le ballet se poursuit page après page avec la même élégance, mais la chorégraphique est maintenant organisée autour d’un but précis : accaparer le navire du camp d’en face. Comme si toute cette agitation belliciste n’était finalement qu’un spectacle.

20 septembre 2021

DÉFAIRE LA POLICE

Alors que deviennent de plus en plus visibles les violences policières et qu’est désormais admis que, loin d’être au service du public, la police est surtout « la garante d’un certain ordre, d’un certain régime de domination », réfléchir encore à des réformes semble moins pertinent que de se demander comment la rendre illégitime et la neutraliser, comment s’en passer, y compris dans les résolution de conflits.

16 septembre 2021

UNE HISTOIRE POLITIQUE DU RING NOIR

De la période esclavagiste au mouvement des droits civiques, la figure du boxeur noir n’a cessé de cristalliser les espoirs de la population afro-américaine, autant que la haine et le désir de vengeance du pouvoir et de ses alliés. En faisant revivre les parcours de l’ancien esclave Tom Molineaux, de Peter Jackson, victime de « la barrière de couleur » tracée pour préserver la suprématie blanche, de Jack Johnson, premier champion du monde noir des poids-lourds en 1908, de Muhammad Ali et de quelques autres, Chafik Sayari montre comment le ring, aux États-Unis, a toujours été le théâtre de la domination raciale et de sa contestation.

14 septembre 2021

DANS L’OEIL DU CROCODILE - L’humanité comme proie

En 1985, la philosophe écologiste Val Plumwood survit à l’attaque d’un crocodile marin. Cette expérience qui l’a placée en situation de « nourriture » et de proie, l’a incitée à s’interroger sur l’arrogance humaine à s’extraire de la chaîne alimentaire. Dès lors, elle n’a cessé de dénoncer l’idéologie dualiste et anthropocentriste qui accorde un état inférieur à la nature, par opposition à la raison, et justifie sa domination.

10 septembre 2021

LA CROISADE DE ROBERT MÉNARD

Élu maire de Béziers en 2014, Robert Ménard se pose en porte-parole d’une France des oubliés et mène, grâce à sa place stratégique au carrefour de la presse et de la politique, « une véritable bataille culturelle identitaire ». Richard Vassakos, chercheur en histoire-géographie à l’université Paul Valéry-Montpellier-III, montre comment celui-ci instrumentalise l’histoire à des fins idéologiques réactionnaires.

8 septembre 2021

ICI ON NOYA LES ALGÉRIENS

Le 17 octobre 1961, une manifestation pacifique d’Algériens a été brutalement réprimée par la police parisienne, sous les ordres du préfet Maurice Papon. Onze mille personnes sont arrêtées et plus de deux cents autres seront noyées, étranglées ou abattues. Pourtant, le bilan officiel ne fera très longtemps état que de deux morts. Pendant trente ans, Jean-Luc Einaudi, éducateur qui se fait chercheur, enquêtera sur ce crime d’État. À son tour, Fabrice Riceputi retrace cette bataille intellectuelle, judiciaire et politique contre un mensonge d’État.

7 septembre 2021

MÉRITE

Le mérite comme « juste » récompense des « premiers de cordées » fait aujourd’hui l’objet d’un consensus, mais la multiplicité des sens qu’on lui prête témoigne de « la lutte perpétuelle entre les différentes lectures de ce que l’on entend par le terme de justice sociale ». Pourtant, comme le montre les études sur lesquelles s’appuie la sociologue Annabelle Allouch, peu sont dupes de la matérialisation dans la réalité de la réthorique méritocratique tout en restant, paradoxalement, tout de même attachés à cette dernière. S’intéressant beaucoup à la centralisé des différentes institutions scolaires dans la fabrication de cette croyance de par l’usage permanent qu’elle en fait, elle s’attache toutefois à mettre aussi en évidence sa « part incarnée, donc affective et sensible ».

2 septembre 2021

VENTES D’ARMES, UNE HONTE FRANÇAISE

Au cours des années 1960, la France s’est dotée d’une doctrine concernant l’exportation de matériels militaires fabriqués par son industrie. En totale contradiction avec ses engagements internationaux et alors qu’elle se targue d’être la patrie des droits de l’homme, elle arme, dans une impénétrable opacité, les régimes parmi « les plus brutaux et les plus répressifs de la planète », lesquels s’en servent contre des populations civiles. Aymeric Elluin et Sébastien Fontenelle ont mené l’enquête.

31 août 2021

FIN DE L’OCCIDENT, NAISSANCE D’UN MONDE

Le niveau de vie occidental impose des contraintes écologiques qui interdisent sa généralisation à l’échelle mondiale. Son abaissement s’avère désormais inéluctable pour que chacun ait sa juste part. Hervé Kempf défend un point de vue lucide et clivant, synthétisant et vulgarisant nombre de connaissances économiques et écologiques.

27 août 2021

LA RAFLE DU VÉL’D’HIV

Loin d’être la seule, la rafle du Vél’ d’Hiv reste la plus importante et la plus emblématique des opérations antijuives menées par la police française, « corps de fonctionnaires ayant perdu ses repères », pendant l’occupation nazie. Maurice Rajsfus, fin connaisseur des archives de cette période, analyse tous les aspects de cet évènement, dans l’espoir « d’alerter les citoyens d’un pays libre sur les dérives des pouvoirs forts ».

24 août 2021

LE CHOIX DU CHÔMAGE

Le journaliste Benoît Collombat, accompagné de l’illustrateur Damien Cuvillier, ont rencontré d’anciens ministres, conseillers de présidents de la République, directeurs du trésor ou du FMI, des économistes, des juristes, des sociologues, des philosophes des banquiers. Tous ont contribué ou assisté à la victoire idéologique du néolibéralisme, qui a permis de mettre l’État au seul service du marché, et l’organisation du monde à celui de l’économie et de la finance. Résultat de trois ans et demi d’enquête, cette bande dessinée retrace les « moments de bascule historiques » et démontre comment le chômage est délibérément utilisé depuis quarante ans dans l’intérêt du système économique.

12 août 2021

PEUR DE LA LIBERTÉ

Partant d’une opposition entre le sacré et le religieux, Carlo Levi propose dans ce « poème philosophique », « une description générale de la crise contemporaine dans son ensemble », une théorie de l’État, idole sociale de laquelle l’esclavage est consubstantiel, de la liberté, de la guerre et implicitement du nazisme, « alors que les divisions blindées des Allemands parcouraient les plaines de la Pologne », comme il le rappelle dans sa préface.

28 juillet 2021

L’AURORE

Selahattin Demirtaş, leader du HPD, le Parti démocratique des peuples, pro-kurde, a écrit cette quinzaine de nouvelles depuis la prison où il est enfermé depuis 2016. Avec beaucoup d’humour et de talent, il évoque la violence d’une société enfermée dans ses traditions mais aussi celle du pouvoir actuel en Turquie.

26 juillet 2021

À BAS L’EMPIRE VIVE LE PRINTEMPS ! – Stratégie pour une écologie radicale

Dans les années 1990 en Angleterre, opposés à l’écologie résignée des ONG, des dizaines de militants, notamment les membres d’Earth First ! réunis autour du slogan : « Pas de compromis dans la défense de la terre ! », ont pratiqué l’action directe. Bloquant ou endommageant des pelleteuses, occupant des bureaux, des terrains et des arbres, ils ont fait plier le gouvernement, l’obligeant à abandonner son programme de construction de routes ! Avant de rejoindre les luttes anti-mondialistes, ils ont mis au point une technique souvent efficace, le camp d’occupation, qu’ils sont d’ailleurs venu enseigner à Notre-Dame des Landes, et remporté nombre de victoires dans une stratégie de lutte globale en faisant « monter les coûts » des projets.

23 juillet 2021

« LA PUNAISE »

Le camarade Vania Polivarnov quitte Zoïa Bouleaunova pour « une autre plus jolie qui a la poitrine serrée dans une belle jaquette » : « Notre amour est liquidé. Ne faites pas obstacle au libre épanouissement d’un sentiment civique, sinon j’appelle la milice. » Un incendie détruit la maison où se déroule la noce. Un corps ne sera pas retrouvé dans les décombres.

21 juillet 2021

CURE-BISSAC – La symphonie en sabots

Lorsqu’Élie Simoneau, tâcheron et violoneux dans les noces, petit-fils de celui qui répondait au sobriquet de Cure-Bissac (Crève-la-faim), est élu directeur de l’Harmonie municipale de Richelieu, il entreprend de composer une symphonie à la gloire de son grand-père et de tous les siens, « culs-terreux » et « mangeux d’ail », « toute cette couée de gueusards venus avant lui », « tous ces bêcheux-éborgneurs de lèche tirant dans les brancards ou cassés en deux sur la terre », « valets, bêtes de somme ne sachant ni lire ni écrire ». Il devra affronter les moqueries et l’incompréhension.

20 juillet 2021

UTOPIES PIRATES - Corsaires maures et Renegados d’Europe

De la fin du XVIe au XVIIIe siècle, des milliers d’Européens, capturés par les États de la côte de Barbarie, se convertirent à l’Islam. Ces Renegados étaient employés par la piraterie barbaresque, apportant les techniques de navigation européennes. Peter Lamborn Wilson s’intéresse plus particulièrement à la petite République pirate de Rabat-Salé qui, pendant environ cinquante ans, pendant la première moitié du XVIIe siècle, fut une véritable « utopie pirate », indépendante, à la différence d’Alger, Tunis et Tripoli, protectorats de la Sublime Porte.

19 juillet 2021

OUBLIER FUKUSHIMA

Depuis le 12 mars 2011, la catastrophe de Fukushima ne cesse d’être invisibilisée, d’être soumise à la loi du silence. Akadi Filine (pseudonyme collectif empruntant le nom d’un liquidateur de Tchernobyl) documente et analyse dix années de gestion sociale et la politique de l’oubli appliquées par l’État japonais. Faire disparaître la réalité sociale est une affaire de découpage du temps : catastropher, liquider, évacuer, réhabiliter, banaliser, démanteler, repeupler, étudier, célébrer. « La véritable catastrophe nucléaire, ce n’est pas que tout s’arrête mais que tout continue. »

15 juillet 2021

LE PETIT SOLDAT QUI CHERCHAIT LA GUERRE

Soldat Eustache, « assommé au coeur de la bataille », a été oublié dans un trou par ses camarades de régiment. « De nouveau prêt au combat », il se met en route, bien décidé à retrouver la guerre.

L’ABÎME SE REPEUPLE

Mobilisant Georges Orwell et Jack London, celui du Talon de fer, Jaime Semprun règle ses comptes avec ses contemporains, refusant pour autant de faire « l’anatomie d’une charogne », ainsi qu’est devenue la société mondiale, tandis que « des foules stupéfaites » sont précipitées dans l’abîme « par la modernisation qu’exige la fuite en avant économique ». « Le système des libertés marchandes se passe maintenant de quelque justification historique que ce soit, y compris par la référence à son ancien repoussoir stalinien. Il repose sur ce qu'ont accompli les totalitarismes de ce siècle et s’appuie sur leurs résultats. »

13 juillet 2021

LES VEINES DE LA TERRE – Une anthologie des bassins-versants

Florilège de textes du géographe Élisée Reclus, de l’ostréiculteur Hatakeyama Shigeatsu, du philosophe Gaston Bachelard, de l’écoféministe Vandana Shiva, du philosophe amérindien Ailton Krenak, du biorégionaliste Peter Berg. En réunissant ces écrits, les éditeurs contribuent à définir la notion de « bassin-versant » et à en donner une vision sensible à travers des réalités multiples. Ils entendent proposer un manifeste pour « fédérer les hydromondes », par-delà les États-nations : « une Internationale des bassins-versants » à partir des « veines de la Terre ».

9 juillet 2021

ASTURIE 1934 – Une révolution sans chefs

En octobre 1934, une grève insurrectionnelle éclate dans les bassins miniers des Asturies, en réaction à l’arrivée au pouvoir de la droite conservatrice, rapidement réprimée par 30 000 soldats conduits par le général Franco. Peu documentées en français, ces brèves semaines révolutionnaires ont vu l’abolition de l’argent et de la propriété, l’expropriation de la classe dominante, « conséquence naturelle d’un processus de radicalisation de la classe ouvrière asturnienne frustrée par le peu de succès de ses dirigeants réformistes ». Elles demeurent l’un des principaux épisodes de l'histoire du mouvement ouvrier.

7 juillet 2021

L’ARMÉE INDIGÈNE - La défaite de Napoléon en Haïti

« Haïti ne fait qu'accomplir à Vertières le rêve avorté de la République française, celui de la réalisation des droits de l’homme, par-delà les conflits raciaux et l’esclavage. » Enquête sur une bataille méconnue au cours de laquelle les anciens esclaves se réclamèrent des idéaux de la Révolution française et infligèrent à Napoléon et à son armée coloniale, leur plus cuisante défaite.

28 juin 2021

CONFESSIONS D’UN REBELLE IRLANDAIS

Après trois années d’internement en Angleterre, à la Borstal Institution, pour ses activités au sein de l’IRA, Brendan Behan (1923-1964), revient à Dublin. Avec une gouaille intarissable, un sens de l’autodérision inimitable et une  vaste connaissance de l’histoire des trente-trois comtés et de la culture irlandaise, notamment un immense répertoire de chansons traditionnelles qu’il n’hésite pas à entonner à tout bout de champ, il raconte ces quelques années d’engagement, de cuites, d’écriture et de nouveaux séjours en prison, enchainant anecdotes et péripéties souvent rocambolesques.