15 février 2018

LE MONDE DIPLOMATIQUE N°767

Le Monde Diplomatique aurait-il été racheté en catimini ? Il pourfend ce mois-ci l’assistanat !

Un état des lieux des mesures fiscales et des facilités réglementaires en faveur des entreprises justifie en effet son titre malicieux : « le fléau de l’assistanat ». Attention : les chiffres donnent le tournis et aussi l’envie de pendre les derniers ministres du Budget avec les tripes des actionnaires du CAC 40 !
De nombreuses pratiques sont citées et illustrées : les provisions et les frais généraux, les niches fiscales et les zones franches. Le Crédit Impôt Recherche a coûté 5,5 milliards en 2016, sans aucune vérification. Si bien que certaines grosses entreprises ont pu financer leur recherches en marketing ou même en stratégie d’évasion fiscale ! La facture du fameux CICE a explosé, passant de 6,43 milliards en 2014 à 15,7 en 2017. Le comité de suivi estime qu’il a pu sauvegarder ou créer entre 3 000 et 100 000 emplois, bien loin du million promis.


Benoît Bréville bât en brèche l’idée quasiment reçue, tout du moins fortement martelée, sur l’incapacité culturelle à s’intégrer des immigrés issus des anciennes colonies par rapport à leurs prédécesseurs européens. Exemples à l’appui, il démontre au contraire la « permanence des mécanismes d’exclusion (sociale, urbaine, et symbolique) et des stigmates frappants les personnes d’origine étrangère. Les Italiens, les Polonais et les Portugais n’ont pas, en arrivant, immédiatement abandonné leur identité d’origine. Chaque génération a toujours eu le soucis de la transmettre à ses enfants.
L’intégration s’est faite par le travail, le service militaire et les deux guerres mondiales, l’école, l’Église catholique, les luttes sociales et le militantisme des organisations de gauche, la ville populaire qui favorisait les rencontres dans une grande mixité sociale et ethnique. C’est surtout la disparition de ce contexte social qui entrave les nouvelles intégrations.


Une épidémie d’overdose touche actuellement les États-Unis, provoquée par la prescription massive d’antalgiques opioïdes, notamment l’OxyContin, à l’origine réservé aux malades en phase terminale, mais qu’une campagne de lobbying agressive lancée en 1995 par le laboratoire Purdue Pharma, a permis d’être prescrit au moindre mal de dos par les médecins de famille. L’addiction est rapide et échapper à l’engrenage nécessite une force surhumaine. Sachant qu’une pilule au marché noir coûte 50 dollars contre 5 ou 10 pour un sachet d’héroïne, le basculement ne tarde bas. Et des substances synthétiques comme le fentanyl et le carfentanil sont également apparues, moins chères à fabriquer mais cent fois plus puissantes que l’héroïne. En 2016, cette véritable épidémie a tué 65 000 personnes, soit davantage que la totalité des GI morts au Vietnam, plus que les accidents de la route (37 000) ou les armes à feu (38 000).


En Palestine, où 70% de la population a moins de 30 ans, les jeunes sont indignés par la division entre le Fatah et le Hamas. 73% des 15-29 ans ne sont pas affiliés à un parti. 40% font cependant partie d’un mouvement, collectif ou comité qui ne parvient pas toujours à canaliser leur colère face aux vexations quotidiennes et à l’horizon complètement bouché. Témoignages dans les universités fréquentées par 44% des jeunes.


Treize ans après les Jeux Olympiques d’Athènes, le bilan est accablant : infrastructures abandonnées ou bradées dans des conditions controversées à des entreprises immobilières qui les convertissent en zones commerciales ou touristiques à haute valeur ajoutée. Sous prétexte d’éponger la dette grecque, certains font de très bonnes affaires, au détriment du contribuable.


 En Chine, malgré l’absence d’autorisation, la culture du riz génétiquement modifié s’étend. Des prélèvements aléatoires ont fait apparaître des proportions de 93% !



LE MONDE DIPLOMATIQUE N°767
Février 2018
28 pages – 5,80 euros
Éditions Le Monde diplomatique – Paris – Février 2018
Sommaire complet :
https://www.monde-diplomatique.fr/2018/02/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire