21 février 2018

LE VOYAGE D’HENRY

« Henry et son ami décidèrent, un beau jour d’été, d’aller jusqu’à Fitchburg pour voir du pays.
J’irai à pied, déclara Henry. C’est le moyen le plus rapide.
Moi, répliqua son ami, je travaillerai et quand j’aurai suffisamment d’argent, je m’achèterai un billet de train. On verra bien lequel de nous deux arrivera le premier ! »


Tandis qu’Henri va parcourir les 40 kilomètres en prenant le temps d’observer les oiseaux, de cueillir des fleurs et des fougères pour son herbier, de se régaler de mûres, son ami rentrera du bois, balayera la poste, désherbera, repeindra une barrière, déménagera une bibliothèque… pour gagner les 90 cents que lui coûtera le billet de train.

Inspiré de « Walden » d’Henry David Thoreau, cet album est très malin. La juxtaposition des deux occupations sur chaque double page, confronte le lecteur à toutes les conséquence des choix des deux protagonistes, sans pour autant trop insister. Les illustrations se montrent même parfois malicieuses comme lorsqu’Henry se baigne dans une mare : on voit qu’en fait sa récolte de miel l’y oblige quelque peu.
Fort de sa démonstration, l’auteur a cependant l’élégance de nous épargner sa conclusion. L’enfant sera ainsi libre de décider que le « gagnant » de cette « course » sera celui qui arrivera le premier, de saisir que le voyage d’Henry fut peut-être plus « enrichissant », que se rendre à Fitchburg ce n’est pas uniquement y arriver. L’adulte-lecteur pourra tout aussi librement l’orienter vers telle ou telle réflexion.
Un livre à partager, sans aucun doute.



LE VOYAGE D’HENRY
Donald B. Johnson
28 pages – 13,95 euros
Éditions Casterman – Collection « Les Albums Duculot » – Paris – Octobre 2001
À partir de 5 ans ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire