14 novembre 2021

LA BREBIS GALEUSE

Elle n‘a pas du tout « l’esprit de troupeau ». Les autres brebis la détestent parce qu’elle est « improductive » : elle a refusé les béliers. Et « pas de béliers, pas d’agneau. Pas d’agneau, pas de lait. » Alors, pour échapper à sa « délicate condition de côtelette », elle se taille une crête sur le crâne, la peint en bleu, raconte qu’elle a la gale et s’enfuit de la ferme d’Albert.


Mais la vie sauvage n’est pas non plus de tout repos, entre les chasseurs, le camp militaire et l’obligation de prouver son « utilité sociale » aux autres animaux qui semblent avoir reproduit notre société… dans ses moindres défauts.


Heureusement, un vautour philosophe, un mouflon caricaturiste, un corbeau prévenant, des blaireaux débonnaires et d’autres marginaux vont se montrer plus accueillant.

Avec beaucoup de talent et d’humour, Muriel Lacan dévoile les petites manigances du pouvoir. La peur du loup est instrumentalisée pour justifier l’instauration de l’état d’urgence et détourner l’attention de la construction de projets d’aménagement bénéfiques… pour ceux qui les décident ! Les consultations démocratiques ne le sont guère. La transition écologique, de l’enfumage. Et nous n’ignorons plus désormais que la mal dont nous souffrons depuis si longtemps, se nomme : xyloglossiphobie, l’allergie à la langue de bois !

Ernest London
Le bibliothécaire-armurier


LA BREBIS GALEUSE
L’intégrale
Muriel Lacan

40 pages – 28 euros.
Les éditions du Larzac – Collection « Du pain sur la planche » – Nant (12) – Août 2019
www.leseditionsdularzac.fr/du_pain.htm




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire