8 novembre 2021

LE GANG DES CHEVREUILS RUSÉS

Depuis qu’elle a quitté Paris avec ses parents pour s’installer au pied des montagnes, Foxy, 10 ans, aime promener sa tignasse rousse dans les bois, faire du vélo toute seule dans le village et grimper jusqu’à sa cabane secrète près du « rocher du Dragon ». Mais un dimanche matin, un panneau publicitaire vantant les mérites d’un futur complexe hôtelier et de son golf apparait, annonçant un chantier qui détruira inévitablement, outre sa cachette, les vignes du voisin, l’auberge de madame Noël et le champ des chevreuils.
Avec ses amis, elle va fomenter une conspiration pour entraver ce projet, « fonder le gang des chevreuils rusés », profiter de la fête du village pour ressusciter une vieille légende et mettre en scène leurs revendications,
séquence qui deviendra rapidement virale sur les réseaux sociaux.

Avec ce clin d’oeil appuyé à Edward Abbey, Corinne Morel-Darleux propose aux lecteurs débutants une histoire d’activistes en culotte courte propre à, mine de rien, éveiller des consciences, si ce n’est à susciter des vocations. Elle soulève délicatement la question de la défense de l’environnement et des moyens à mettre en oeuvre, d’une façon on ne peut plus présentable. À mettre entre toutes les mains, donc.

Ernest London
Le bibliothécaire-armurier



De la même auteure :

PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement




Sur le même sujet, pour enfants plus ou moins grands :

LE DERNIER BAL

SUR L’ÎLE DE LUCIFER


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire