11 novembre 2016

LE COMPLOT CONTRE L’AMÉRIQUE


L’uchronie pour stupéfier les consciences. C’est ce procédé littéraire qui consiste à imaginer un tout autre déroulement historique, qu’utilise Philip Roth dans ce roman.

 Franklin D. Roosevelt n’a pas été réélu en 1941, battu par l’aviateur Charles Lindbergh. Dès lors, les États-Unis pactisent avec l’Allemagne nazie et le nouveau président annonce une politique violemment antisémite. Pour troubler davantage encore son lecteur, l’auteur mêle fiction et réalité. Tous les discours de Lindbergh, par exemple, sont authentiques.
Le jeune narrateur, de l’âge de l’auteur à l’époque, raconte aussi l’inquiétude grandissante de la communauté juive.

Exercice réussi. N’est-ce pas justement le moment d’explorer l’hypothèse de voir les États-Unis sombrer dans le fascisme ?


LE COMPLOT CONTRE L’AMÉRIQUE
Philippe Roth
490 pages – 22 euros.
Éditions Gallimard  – Paris – mai 2006
576 pages – 9,20 euros.
Éditions Gallimard    Collection Folio – Paris – novembre 2007

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire