24 mai 2017

L’ESPRIT DE RÉVOLTE

Puisque tout se tient, il est impossible de remanier quoique ce soit : tout serait à refaire à la fois et satisfaire les mécontents serait en créer de nouveaux. L’incapacité à réformer n’a comme seule solution la révolution affirme Kropotkine. Celle-ci commence lorsque raisonnements et paroles se transforment en action.

Lorsqu’un acte de révolte individuel ou collectif, résumant les aspirations dominantes, se produit, il réveille les sentiments d’indépendance, le souffle de l’audace et l’esprit de révolte. Un acte peut en quelques jours faire plus de propagande que des milliers de brochures. Dès lors, la moindre concession de la part des classes dirigeantes, trop tard survenue et arrachée par la lutte, ne fera que réveiller davantage l’esprit révolutionnaire : l’ennemi fléchit ; le peuple entrevoit la victoire.
Kropotkine s’attache à expliquer comment préparer les esprits, en prenant l’exemple de la Révolution de 1789 avant laquelle fleurissaient les pamphlets, les libelles et les placards. De même, pendre ou écarteler en effigie, au contraire d’une propagande abstraite, parlait au plus grand nombre, au delà des convaincus, et habituait à descendre dans la rue pour manifester ses opinions sur la place publique. Les faits de révoltes varient à l’infini, en attendant le jour où il suffira d’une étincelle pour que l’attroupement se transforme en émeute et l’émeute en révolution.
Les efforts des révolutionnaires s’attacheront à développer cet esprit d’insubordination, d’audace, de haine contre l’ordre social pour mettre en place les conditions d’un « cataclysme qui transformera de fond en comble le régime de la propriété. »

Loin de se cantonner aux lieux communs, comme pourrait le laisser croire ce bref résumé, ce texte d’une grande limpidité s’attache à analyser les préludes des évènements révolutionnaires, trop souvent brièvement évoqués par les livres d’histoires sous le chapitre des « causes ».



L’ESPRIT DE RÉVOLTE
Pierre Kropotkine
Précédé de ANARCHIE « TRIONFERA » par Roger Dadoun
74 pages – 5 euros.
Éditions Manucius – Collection « Lieux d’Utopies » –  Houilles – janvier 2009
http://manucius.com/


Du même auteur :

L’ENTRAIDE, UN FACTEUR DE L’ÉVOLUTION

LA MORALE ANARCHISTE

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire