11 janvier 2017

LE CHAMP DU POSSIBLE


Les mêmes questions sont posées à l’historien israélien Ilan Pappé puis au linguiste américain Noam Chomsky au sujet du conflit israélo-palestinien. Leurs réponses se complètent plutôt qu’elles ne divergent. Dans un second entretien Noam Chomsky développe ses points de vue.

 En substance, Ilan Pappé insiste à plusieurs reprises sur la nécessité de sanctions et  de boycott, seules solutions, selon lui, capables de contraindre Israël.
Noam Chomsky considère que les boycotts doivent être anticipés avec tous les acteurs économiques avant d’être lancés dans l’opinion publique. Ils doivent cibler des entreprises particulières (industrie d l’armement ou Caterpillar Corporation qui fournit les équipements pour détruire la Palestine par exemple) et s’en prendre également aux États-Unis pour peser sur son soutien à Israël. Il explique que ces deux pays s’opposent au consensus international, y compris au peuple américain, en sabotant rigoureusement toute évolution vers une résolution bi-nationale :
-      sabotage systématique des négociations, par exemple celles de Taba en janvier 2001,
-      impossibilité de créer un État viable à cause de la politique d’encerclement, d’annexion, de démembrement, obligeant les Palestiniens « à vivre comme des chiens » selon les recommandations de Moshe Dayan en 1967,
-      punition de l’Autorité palestinienne par exemple en suspendant le versement de 600 millions de dollars légalement dus au gouvernement légitimement élu ou en coupant l’alimentation en eau de la bande de Gaza,
-      actions punitives disproportionnées qui ne font qu’alimenter le conflit, par exemple les attaques au Liban et à Gaza en 2006 en représailles à l’enlèvement du caporal Shalit, avec un ration de victimes de 25 pour 1.

Leur solution d’État unique s’entend selon le modèle américain c’est-à-dire par l’expulsion ou l’extermination des populations indigènes.
Noam Chomsky soutient qu’une résistance non-violente de la part des palestiniens aurait pu, à un moment, être efficace. Les tirs de rockets donnent des raisons aux faucons américains et à Israël d’agir au nom de la légitime défense. Pourtant, ceux qui se prétendent les défenseurs d’Israël tout en refusant les solutions de paix, la conduisent à sa perte, à son autodestruction.

Noam Chomsky, comme toujours, avance des faits et des chiffres peu connus, puisés dans différentes archives. Il est par exemple édifiant de découvrir que parmi les 14 points rajoutés par Israël avant d’accepter la Feuille de route, figure l’exigence que les Palestiniens assurent un calme complet, créent une culture de paix, démantèlent le Hamas, tandis qu’Israël ne se verrait pas pour autant « imposer l’arrêt des violences et autres provocations envers les Palestiniens ».
Cet ouvrage propose des réflexions et des analyses extrêmement précises et dessine les quelques issues possibles.

LE CHAMP DU POSSIBLE
Dialogue sur le conflit israélo-palestinien
Entretiens croisés de Noam Chomsky et Ilan Pappé, sous la direction de Frank Barat
Traduit de l’anglais par Hervé Landecker
64 pages – 6 euros.
Éditions Aden – Bruxelles – octobre 2008




Du même auteur :

o   OCCUPY

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire