28 septembre 2020

KEN STATE - Quatre morts dans l’Ohio

Le 4 mai 1970, la Garde nationale tire sur un rassemblement étudiant contre la guerre du Vietnam sur le campus de l’université de Kent State, dans l’Ohio : quatre morts, neuf blessés graves. Derf Backderf brosse leurs portraits et raconte méticuleusement le tragique enchaînement des événements.

27 septembre 2020

FAIRE SAUTER LA BANQUE - Le rôle de la finance dans le désastre écologique

Après dix années passées entre grandes écoles et trading à haute fréquence, Jérémy Désir-Weber démissionne avec fracas de son poste de cadre, dans le département des risques du marché, au siège mondiale de HSBC, au coeur de la City de Londres. Il livre son témoignage pour raconter la « genèse d’une révolte », son parcours, sa prise de conscience graduelle, notamment écologique, à notre époque « où s’abstenir de choisir, c’est encore choisir ». Il refuse désormais de contribuer à « ce que Riesel et Semprun appelaient l’administration du désastre et la soumission durable ». Radicalement.

23 septembre 2020

FRANTZ FANON

En août 1961, Frantz Fanon rencontre Jean-Paul Sartre, en compagnie de Simone de Beauvoir et de Claude Lanzmann. Ces trois journées d’intense discussion servent de prétexte à cette biographie dessinée. Fanon revient sur son parcours de psychiatre, son engagement dans la guerre d’indépendance algérienne et les luttes anticoloniales en général, deux sujets extrêmement liés. Plongée en image au coeur de sa pensée.

21 septembre 2020

LA MACHINE S’ARRÊTE

Avec cette nouvelle d’anticipation, écrite en 1909, E.M. Forster
(1879-1970) décrit une société dans laquelle tous les besoins, physiques comme sociaux, sont désormais satisfaits par la Machine. La surface de la Terre, n’étant plus que « poussière et boue », chacun vit désormais cloitré dans sa chambre, enterrée quelque part. La civilisation antérieure utilisait « le système pour amener les gens aux choses, au lieu d’amener les choses aux gens ». « Les hommes partaient pour changer d’air plutôt que de changer l’air de leur chambre. » « Ni le jour ni la nuit, ni le vent ni la tempête, ni les marées ni les tremblements de terre n’entravaient l’homme à présent. Il avait attelé le Léviathan. Toute l’ancienne littérature, avec son éloge et sa crainte de la Nature, sonnait aussi faux que le babil d’un enfant. » Un jour, pourtant, il semble que la Machine commence à s’arrêter.

17 septembre 2020

FAUT-IL EN FINIR AVEC LA CIVILISATION ? - Primitivisme et effondrement

Et si la parabole du péché originel qui nous chassa du jardin d’abondance, représentait le passage d’une vie nomade de chasse et de cueillette à une économie agricole qui nous contraint, depuis, à « gagner notre pain à la sueur de notre front » ? C’est la thèse que défendent certains primitivistes, accusant la révolution néolithique d’être à l’origine de la crise écologique et de toutes les oppressions. Pierre Madelin, avec son sens aigu de la synthèse, déconstruit ces théories, avec cependant beaucoup de nuance, leur reconnaissant parfois de grandes pertinences anthropologiques et historiques.

15 septembre 2020

LE TRÈSOR DE LUCIO

Lucio Urtubia Jiménez, disparu cet été, raconte sa très romanesque vie, depuis son enfance en Navarre, ses premières « expropriations » et son exil en France, les braquage de banque pour soutenir la lutte contre le fascisme et l’incroyable arnaque aux chèques de voyage qui mit à genoux la First National City Bank.

13 septembre 2020

LA PART COMMUNE - Critique de la propriété privée

Après avoir éclairé la naissance théorique de la propriété privée par l’exposition des fondements historiques de l’approche propriétaire et débusqué les incohérences de celle-ci, Pierre Crétois déconstruit la vision hégémonique de la propriété privée comme élément fondateur de nos sociétés et droit naturel le plus crucial. Il essaye de dégager une conception originale et novatrice des règles de propriété et démontre qu’il y a toujours une part commune dans ce qui est à chacun.

8 septembre 2020

CURSUS FIN DU MONDE

Apocalypse, tel est le thème d’une soirée déguisée organisée par deux étudiantes pour fêter la fin de l’année scolaire. À côté des inévitables zombies, un biologiste arrive, rongé par la peste bubonique qu’il suppose surgie de la fonte du permafrost, un autre en machine, avec « des poumons artificiels pour la pollution », résulta d’une fusion transhumaniste, un autre en lobbyiste de Monsanto.

7 septembre 2020

LE RAVISSEMENT DE DARWIN - Le langage des plantes

Carla Hustak, enseignante en technosciences à l’université de Toronto, et Natasha Myers, anthropologue à l’université de York, inscrivent leurs recherches dans le domaine de la biologie de l’involution, initiée par Lynn Margulis, étudiant les relations entre les espèces.

5 septembre 2020

HOMMAGE AU ROJAVA - Les Combattants internationalistes témoignent

« Nous étions des gens ordinaires, pas plus fous ou courageux que les autres. À un moment de notre vie, nous avons choisi de tout quitter, lucidement et sans fanatisme, pour combattre aux côtés des populations du Kurdistan syrien. » Recueil de témoignages de vingt-deux combattants internationalistes ayant rejoint les unités YPG/YPJ au Rojava pour affronter Daech ou l’armée turque.
Ils racontent leurs motivations, leur périple pour rejoindre la région, leur apprentissage, leur quotidien, avec les combats ou au contraire l’attente interminable, leurs compagnons, leur difficile retour dans les « sociétés endormies ».

3 septembre 2020

LA RÉVOLTE DES GILETS JAUNES - Histoire d’une lutte de classes

Des blocages aux émeutes, des occupations de ronds-points aux assemblées populaires, des appels à  l’unité avec les forces de l’ordre au combat contre la répression, de l’emballement insurrectionnel à la lutte au long cours, séquence après séquence, le collectif Ahou ahou ahou livre une histoire du mouvement des Gilets jaunes, de novembre 2018 au printemps 2019. Dubitatifs au départ, les quatre auteur de ce livre ont rapidement rejoint cette « rupture soudaine de l’ordre du mode », « l’irruption du “débordement“ ». « Bien sûr, au début, comme beaucoup « à gauche », nous avons fait les pisse-vinaigre, nous nous sommes un peu pincé le nez, nous avons dénigré le « poujadisme » réactualisé. Mais bien vite il nous a fallu admettre que ce mouvement semblait abattre (et, souvent, avait déjà abattu) bien des murs que nous aspirions à démolir en vain depuis longtemps. » Ils portent un regard autant rétrospectif qu’introspectif sur ce mouvements hors norme qui défia l’analyse en même temps que le pouvoir.

1 septembre 2020

LE REVENU GARANTI : UNE UTOPIE LIBÉRALE

Après ÉGOLOGIE : Écologie, individualisme et course au bonheur, paru en 2017 chez le même éditeur, Aude Vidal poursuit son « analyse de l’imprégnation des idées libérales en milieu militant ». Elle s’attaque ici à la revendication de revenu garanti quelque soit sa forme et son intitulé (revenu de base, revenu d’autonomie, dotation inconditionnelle d’autonomie, revenu inconditionnel,…).