14 juin 2022

LES CRÉATURES DE TCHERNOBYL

Cornelia Hesse-Honegger collecte des insectes ramassés à proximité de centrales nucléaires d’Europe et d’Amérique du Nord, et les peint, avec leurs déformations qu’elle découvre à l’aide de son microscope : « Je veux être comme un laser qui va d’un centimètre carré à un autre. Je vois – je montre ; je vois – je montre. » Hugh Raffles l’a rencontrée et présente son travail.

13 juin 2022

APOPHTEGMES SUR LE MARXISME

Marx a développé une vive et virulente négation de l’État, mais le marxisme « assimilé par la superstructure » a cessé d’opérer comme force destructrice. Autant la méthode dialectique n’est pas aisée à transmettre, autant l’idée que seule l’organisation des ouvriers est à même de renverser le système capitaliste, est facile à assimiler, aussi parce qu’elle appartient déjà au sens commun. Aussi, toute critique, dénonciation ou étude contribuent au renforcement de « l’Ordre en vigueur », tant les idées de Marx sont déjà assimilées à la Réalité ou à l’Histoire. Agustín García Calvo entreprend toutefois de montrer comment les fourvoiements de la pensée de Marx, et surtout des marxistes, aboutirent à l’instauration d’un État on ne peut plus puissant et oppressif. Il s’emploie à mettre en évidence ce qui demeure subversif dans les méthodes et les paroles de Marx.

1 juin 2022

POUR VOUS COMBATTRE

« On venait d’attraper l’Histoire au collet et de la fiche quatre fers en l’air. » Tandis que dans l’ouest du pays, les combattants qui « brûlent encore d’asseoir le petit roi sur le trône » et veulent « l’ordre des braves prélats, la sainte religion romaine et la naissance qui vous fait grand de ce monde ou humble crevure » brandissent haut les armes contre la République, toutes les armées des cours d’Europe, coalisées, l’assiègent et l’assaillent. Pourtant, « jamais auparavant l'espèce humaine n'avait entrepris pareille tâche depuis que son crâne avait forci et qu'elle savait tailler la pierre en pointe : rendre les humains égaux entre eux. » Dans cette période trouble où la Convention se doit de demeurer ferme et intraitable, Camille Desmoulins l’enjoint de ne surtout pas oublier de rester juste. Joseph Andras brosse un portrait enthousiaste de cette figure magistrale, souvent effacée par ses illustres camarades, Robespierre et Danton. La rédaction et la parution des  sept numéros de son journal, Le Vieux Cordelier, rythment un récit nerveux et intense.

30 mai 2022

TRAVERSER TCHERNOBYL

Depuis plus de vingt ans, Galia Ackerman hante la zone de Tchernobyl et rencontre ses habitants, ceux qui y ont vécu, ceux qui y passent encore, scientifiques, trafiquants et natifs incapables de vivre ailleurs malgré les risques encourus. Elle recueille leurs témoignages et les restituent pour construire une mémoire de cette catastrophe industrielle dont les conséquences se feront sentir encore pendant des dizaines de milliers d’années.

24 mai 2022

SACCAGE et autres pièces

Avec chacune de ces trois pièces de théâtre, Judith Bernard tente de faire apparaître une structure économique et sociale dictée par le capitalisme afin de nous soustraire à son emprise, en s’inspirant à chaque fois d’un théoricien contemporain (Frédéric Lordon, Bernard Friot, David Graeber) : successivement, le salariat, la dette puis l’État.

19 mai 2022

UTOPIQUE !

S’inspirant de L’AN 01, Vito imagine une « révolution écologique », telle qu’elle pourrait être « si nous décidions enfin, collectivement, d’en prendre le chemin » : actant la nécessité de rompre avec la conception classique d’un progrès sans limite, il dessine – littéralement – la « renaissance d’une esthétique urbaine et territoriale à échelle humaine », et propose « des rébellions possibles à petite échelle et au quotidien ».

18 mai 2022

LES ZOOS DANS LES ALBUMS JEUNESSE

Le zoo est avant tout la confirmation éclatante de la grande rupture anthropologique qui nous a mené dans une impasse : les humains s’étant abstrait de la nature, la donnent à voir dans des cages, puis l’ayant détruite dans sa partie la plus « sauvage », prétendent ainsi la conserver.

17 mai 2022

QUE DÉFAIRE ?

Les luttes contemporaine se résument à « des résistances contre le libéralisme triomphant et l'extrême droite carnassière », d’une bien médiocre efficacité. Nicolas Bonanni propose d’échapper à cette position défensive et de retrouver enfin des perspectives. Il s’en prend à la fascination pour la technologie ainsi qu’à la centralité de l'État et des élections qui paralysent une partie des « socialistes », des partisans de la socialisation des moyens de production.

16 mai 2022

LA SPIRALE

Deux frères subissent au quotidien la misère atavique du milieu familial ouvrier dans lequel ils grandissent. Neil Bousfield, graveur britannique émérite, raconte en deux cent bois gravés la prégnance de la reproduction sociale.

13 mai 2022

LA REVANCHE DE LILI PRUNE

À sa naissance, ni les parents de Lili Prune ni personne ne s’aperçut qu’elle était un bébé extraordinaire. Pourtant elle ne cessait de découvrir et d’inventer.

10 mai 2022

LE LIVRE DE LA JUNGLE INSURGÉE

Après avoir passé deux ans et demi dans deux villages du Jharkhand, un État pauvre de l’est de l’Inde, la professeure d’anthropologie à la London School of Economics and Political Science Alpa Shah a pu gagner la complicité de la population locale qui lui a permis d’entrer en contact avec la guérilla naxalite. Ce récit de son séjour dans leur rang est l’occasion de découvrir l’histoire d’une lutte armée quasiment inconnue, d’un mouvement égalitariste et anticapitaliste complètement occulté, qui agite pourtant l’Inde depuis plus de cinquante ans.

4 mai 2022

LA POÉSIE SAUVERA LE MONDE

« La poésie sauvera le monde, si rien le sauve. Au reste, elle le sauve chaque jour de son indignité. » Considérant le « déni actuel de la poésie », le repli de poètes, intimidés et culpabilisés, « hors du champ historique, social et politique », Jean-Pierre Siméon ne revendique ni respect, ni bienveillance ou bienfaisance. Il entend restituer cette boussole à notre monde, comme position éthique autant qu’« état de conscience à vif », afin de nous libérer des représentations du réel et de nous montrer les voies d’une insurrection des consciences.

29 avril 2022

POINTS DE NON-RETOUR [DIAGONALE DU VIDE]

Toujours sur les traces de sa propre mémoire familiale, la réalisatrice Nora interroge trois anciens pensionnaires d’un foyer de la « diagonale du vide ». Elle enquête sur le « déplacement » d’enfants réunionnais, au début des années 1960, enlevés à leur famille et « transplantés » pour repeupler les départements français victimes de l’exode rurale. Dernier texte de la trilogie des Points de non-retour avec laquelle Alexandra Badea a entreprit d’explorer quelques trous de mémoire de l’histoire coloniale.

26 avril 2022

LES JOURNÉES ROUGES

L’écrivain socialiste Thomas Bogen sacrifie tout à son idéal, jusqu’à sa compagne, qu’il néglige, jeune bourgeoise rejetée par sa famille pour l’avoir suivie, et leur enfant. Ils survivent, « réduits à crever de faim », jusqu’à ce que ses articles, véritables « professions de foi », attirent l’attention du chef du parti, qui lui octroie salaire fixe et responsabilités. Puis éclate la révolution.

24 avril 2022

PARIS, 1942

Le 16 juillet 1942, la famille de Maurice Rajsfus est victime de la rafle du Vel’ d’Hiv’. Seuls, avec sa soeur, ils seront libérés. Ils ont quatorze et seize ans et vont devoir désormais grandir sans leurs parents qu’ils ne reverront plus. Chronique d’une « année terrible ». « Année de perte de toutes les valeurs. » Alors que « la masse apeurée préfère ne pas comprendre les enjeux », « les opprimés et les indifférents vivent désormais sur des planètes distinctes ». Survivant, « tel un animal blessé », il raconte cette période et ces épreuves dont il ne s’est « jamais remis totalement ».

23 avril 2022

RESTER BARBARE

« Je sens que j'ai tellement de choses à dire qu'il vaut mieux que je ne sois pas trop cultivé. Il faut que je garde une espèce de barbarie, il faut que je reste barbare. » avouait Kateb Yacine. Louisa Yousfi l’entend comme un mot d’ordre, autant esthétique que politique, et convoque quelques « ensauvagés » à l’assaut de « l’Empire », de Toni Morrison au rappeur Booba, de Chester Himes au groupe PNL.

21 avril 2022

ASSIA

Au cours d’une manifestation, le narrateur rencontre une réfugiée syrienne. Les souvenirs surgissent et se mêlent, comme à travers un kaléidoscope. Les leurs, ceux de la révolution syrienne et de sa terrifiante répression, ceux, comme en écho, des insurrections passée et des émeutes d’aujourd’hui, la longue fuite d’Assia et les réminiscences de son enfance dans ce pays détruit. Puis naissent les sentiments.

19 avril 2022

TÉMOINS – Essai d'analyse et de critique des souvenirs de combattants édités en français de 1915 à 1928

« L'homme s'est toujours glorifié de faire la guerre, il a embelli l'acte de la bataille, il a dépeint avec magnificence les charges des cavaliers, les corps-à-corps des soldats à pied, il a attribué au combattant des sentiments surhumains : le courage bouillant, l'ardeur pour la lutte, l'impatience d'en venir aux mains, le mépris de la blessure et de la mort, le sacrifice joyeux de sa vie, l'amour de la gloire. » Ancien combattant de la Grande Guerre, Jean Norton Cru a entrepris de juger à l’aune de son propre vécu plusieurs centaines de témoignages de ses camarades de tranchées. Avec ce travail, paru pour la première fois en 1929, il entendait faciliter le travail des historiens en séparant « le bon grain de l’ivraie », fort de son expérience de terrain. Passant à la loupe plusieurs centaines de récits personnels de soldats, il a traqué les légendes et les images d’Épinal, les effets de style et les tentations littéraires, les ragots colportés et les impostures, l’emphase patriotique, le pseudo-réalisme macabre et les surenchères épiques, les reconstructions ultérieures faute de notes suffisantes et l’influence des autres récits. Pour chaque témoin dont il a consciencieusement étudié les écrits, classés par genre (journaux, souvenirs, réflexions, lettres ou romans), il a produit, pour ce volumineux dictionnaire, une analyse critique, précédée d’une biographie, notamment avec les indications exhaustives de toutes les incorporations, ainsi que d’une description bibliographique. Outre les documents de soldats plus ou moins sincères donc, et sans pour autant remettre en cause le droit des écrivains à l’invention, il applique également sa grille de lecture aux oeuvres littéraires, toujours à la recherche de la seule vérité.

17 avril 2022

LE MONDE SANS FIN

Si nous défendons la bande dessinée comme arme d’instruction massive, elle peut aussi parfois, entre les mains de personnes mal intentionnées, devenir un puissant outil de désinformation, de propagande et de manipulation. Aussi nous devions-nous de mettre sérieusement en garde contre celle-ci.

Depuis quelques temps, les informations quotidiennes affectent le moral de Christophe Blain, illustrateur de BD. C’est pourquoi il contacte Jean-Marc Jancovici pour que celui-ci l’aide à comprendre le monde dans lequel nous vivons, à affronter la crise écologique qui vient en appréhendant ses mécanismes. Ces deux-là s’entendent si bien qu’ensemble ils entreprennent de réaliser une plantureuse bande dessinée de vulgarisation.

14 avril 2022

RAVIVER LES BRAISES DU VIVANT

Le vivant actuel n’est pas une cathédrale en flammes mais le vivant qui s’éteint. « Nous n'avons plus d’envie, plus de temps à perdre en arguties, en postures puristes, en compromis vagues, en romantisme révolutionnaire. » Le défendre, explique Baptiste Morizot qui entend nous fournir un « levier d’action écologique », pour en finir avec notre sentiment d’impuissance, c’est l’aviver : raviver les braises du vivant.

11 avril 2022

DEMAIN LES CHIENS

L’homme n’existe pas. Huit contes qui circulent parmi les chiens depuis des siècles évoquent pourtant son existence. S’agit-il d’une oeuvre de l’imagination ou d’un témoignage d’une civilisation disparue ?

8 avril 2022

LA GUERRE DE L’ATTENTION

Obésité, troubles de la vue, du sommeil et de la concentration, addiction généralisée aux écrans, isolement et souffrance, retards cognitifs chez les enfants, mise en danger du lien social et du débat démocratique, accélération de la catastrophe écologique, les dommages causés par la guerre, « quotidienne, sans uniforme et territoire », à laquelle se livrent les plus grandes entreprises pour capter notre attention, sont considérables. « Désormais, il faut littéralement redoubler d'efforts pour combattre l'emprise des écrans (au sens propre comme au figuré), se redresser, lever les yeux. » Yves Marry et Florent Souillot, nourris par un long travail de terrain au sein de l'association Lève les yeux !, collectif pour la reconquête de l’attention, se penchent sur les rouages cette économie en plein développement qui nous voudrait résignés à une « vie en ligne », « une vie mobile de communication et de spectacle », et suggèrent quelques propositions concrètes loin des fausses promesses du « techno-solutionnisme vert ».

5 avril 2022

IL N’Y A PAS DE GRAND REMPLACEMENT

Italiens, Allemands, Polonais, Yougoslaves, Maghrébins, Africains, la peur de l’invasion agitée par l’extrême droite n’est pas nouvelle, loin de là. Vaguement théorisée par Renaud Camus sous le nom de « grand remplacement », elle semble cristalliser bien des paniques, au point que, d’après un sondage réalisé en octobre 2021, 61% des personnes interrogées pensent qu’un tel phénomène va se produire en France. Pourtant, Hervé Le Bras, démographe et historien, est formel : « Ni la composition actuelle de la population française, ni son devenir à l’échelle d'une génération ne laissent entrevoir une possibilité de remplacement. » Aussi s’emploie-t-il ici à démonter un mot d’ordre fondé sur des chiffres truqués, des citations inventées et des faits historiques travestis.

1 avril 2022

UNE HISTOIRE SOCIALE ET POLITIQUE DE LA CONQUÊTE DE L’ALGÉRIE

Romain Bonnel et François Cerutti reviennent sur le contexte historique, économique et social qui a poussé le gouvernement français de Charles X a lancer l’opération de conquête de l’Algérie, et décrivent cette « logique coloniale qui consiste à instaurer un rapport de force contre celles et ceux qui auraient manqué à leur devoir de développement universel ».

30 mars 2022

SUPER-HÉROS

Depuis l’apparition de Superman en juin 1938, les super-héros ont envahi la culture populaire planétaire et constituent « une mythologie largement diffusée dans l’industrie des loisirs en ce début de XXIe siècle ». L’historien William Blanc montre comment, imaginés d’emblée comme des « outils politiques » par leurs créateurs issus de milieux modestes, ils ne peuvent être réduits à de simples produits de divertissement : Captain America devait corriger Hitler et Wonder Woman promouvoir l’émancipation des femmes.

29 mars 2022

BÂILLONNER LES QUARTIERS

Les quartiers populaires sont ravagés depuis des décennies par un urbanisme au rabais, le chômage de masse et les humiliations policières. Pourtant, ils se révoltent peu. Julien Talpin, sociologue et chercheur au CNRS, met à nu les tactiques répressives et les logique disciplinaires déployées par les pouvoirs publics pour entraver les mobilisations collectives : chantage clientélaire aux subventions, disqualification islamophobe des opposants, piqûre anesthésiante de la démocratie participative, complètent la répression policière et judiciaire et ont un effet décisif dans la démobilisation des classes populaires et la production de la paix sociale. Il souhaite ainsi « contribuer à armer la critique et l’auto-organisation ».

24 mars 2022

DRANCY

L’historien Maurice Rajsfus décrit par le menu le fonctionnent et l’organisation du camp de Drancy, dans la banlieue nord de Paris, où furent emprisonnés 67 000 Juifs, d’août 1941 à août 1944. Il met en lumière le rôle central de l’administration, de la police et de la gendarmerie françaises, à l’aide d’une documentation particulièrement abondante ainsi que de nombreux témoignages, et démontre que loin d’être un simple camp de transit, comme il a longtemps été présenté, il fût véritablement un camp de concentration.

21 mars 2022

L’ENSAUVAGEMENT DU CAPITAL

L’historienne Ludivine Bantigny s’emploie à retourner le stigmate traditionnellement adressé aux contestations sociales ou populaires, aux victimes du capitalisme. Brossant des portraits particulièrement crus de quelques unes, c’est surtout celui de la mondialisation et du néolibéralisme qu’elle dessine. Car le constat de l’esclave de Surinam cité par Voltaire dans Candide, est non seulement toujours valide mais il se décline à propos de tous nos biens de consommation : « C'est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe. »

18 mars 2022

ALLONS-NOUS CONTINUER LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ?

 

Le 27 janvier 1972, mathématicien Alexandre Grothendieck prend la parole devant les chercheurs du CERN. Deux ans plus tôt, il a démissionné de l’Institut des hautes études scientifiques (IHES), fondé pour lui en 1958, en raison de financements militaires, et se consacre depuis, avec son mouvement Survivre et Vivre, à moraliser la recherche, à dénoncer le rôle de la science dans le développement technico-industriel qui menace la survie de l'espèce humaine, « la vie tout court sur la planète ».

16 mars 2022

LA MALADIE BLANCHE

En 1937, l’écrivain tchèque Karel Čapek imagine qu’un virus venu de Chine se répand à une vitesse extraordinaire et décime les plus de quarante ans. Un simple médecin généraliste, le professeur Galén, prétend avoir découvert le remède pour soigner cette « maladie blanche », mais il refuse de communiquer ses résultats tant que « tous les souverains et chefs d'État de la planète » ne renoncerons pas « à tout acte de violence et de guerre ». Il refuse de soigner les riches et les puissants et se consacre aux indigents tant que les dirigeants n’aurons pas signé « un pacte de paix éternelle ».

15 mars 2022

COMMENT S’OCCUPER UN DIMANCHE D’ÉLECTION

François Bégaudeau se revendique abstentionniste non-prosélyte, presque nonchalant et reconnait que « tenir en main la carte et a fortiori l’utiliser m’aurait sûrement noué d’émotion si j’étais le fils d’immigrés ayant ramé pour obtenir la nationalité. » S’il n’entend pas gaspiller son temps ni sa salive à répondre à l’ « électeur comminatoire », pour qui « voter est un devoir », s’abstenir, un enfantillage, son flegme est plus éprouvé par « le présupposé, aussi mondialement répandu que l’iPhone, selon lequel le vote est un acte politique ».

11 mars 2022

ILS SONT PARTOUT

Rose, jeune journaliste, découvre l’univers de la propagande complotiste suite à la disparition d’Adrien son frère. Épaulée par un romancier de polar également scénariste de bandes dessinées, l’historienne spécialiste de l’extrême droite et du négationnisme en France, Valérie Igounet, directrice adjointe de Conspiracy Watch, propose, sous forme de fiction, une enquête au coeur du conspirationnisme et de la fachosphère, des réseaux les plus farfelus aux plus dangereux.

10 mars 2022

PERSONNE NE SORT LES FUSILS

De mai à juillet 2019, Sandra Lucbert assiste au procès des dirigeants de France Télécom, le « Nuremberg du management » comme l’appelle un internaute du Figaro. « Parfois, Didier Lombard s’endort pendant le récit d’une pendaison. Il digère. » « Cette histoire de suicides, c’est terrible, ils ont gâché la fête. », regrette-t-il. « On n'a pas si souvent l'occasion de voir à nu la guerre des classes. » Avec rage et détermination, elle va décortiquer la novlangue managériale à l’oeuvre et l’organisation du travail qu’elle dissimule et défend.

9 mars 2022

COMMENCER À VIVRE HUMAINEMENT

Sélection de lettres de Rosa Luxemburg (1871-1919) qui témoignent de la part d’humanité de la militante. Tout en défendant auprès de ses correspondants ses positions révolutionnaires, elle revendique sans cesse ses « prétentions au bonheur personnel ».

8 mars 2022

LA TERREUR FÉMINISTE

Irene – prononcer « Iréné » –  raconte l’histoire de femmes contraintes de faire usage de la violence pour se défendre, pour survivre, pour résister au patriarcat. Aux reproches faits aux féministes d’être « trop agressives », « trop extrémistes », elle répond que « face a un système qui maltraite et peut aller jusqu'à tuer les femmes, riposter avec violence est vital, légitime et nécessaire ».

7 mars 2022

L’IVRESSE DES COMMUNARDS

Les discours réactionnaires, drapés d’ « oripeaux scientistes », ont tenté de discréditer et de dépolitiser les Communards en accusant leur supposée ivrognerie comme principale motivation. Dès lors, la lutte contre l’alcoolisme est utilisée pour stigmatiser les classes laborieuses et régénérer la nation, par les politiciens et les médecins. Cette obsession de la dégénérescence prépare le terrain à l'eugénisme et touchera jusqu’aux anarcho-individualistes et aux néomalthusianistes. Mathieu Léonard, loin de vouloir faire de la Commune un modèle d’abstinence, tente de faire la part des choses à une époque où le vin et l’alcool ne manquaient pas et dont la consommation était plus hygiénique que celle d'une eau rarement potable.

3 mars 2022

NOUS SANS L’ÉTAT

« Il y a environ trois cents ans, par le biais d'un processus complexe, le monde a commencé à privilégier une monoculture sociopolitique qui a morcelé la planète en entités légales et juridiques dénommées État-nations, ou plus communément, pays. Selon cette tradition, seule la tutelle de l'État et de son cadre juridique est capable d'organiser la vie en commun. L'État s'obstine à contrôler la totalité des interactions sociales. Malgré cela, des structures émergent et résistent dans le monde entier, nous rappelant l'existence d'autres façons, plurielles, de nous organiser en tant que sociétés, en opposition à cette monoculture sociopolitique, et ce notamment parmi les peuples indigènes du monde. L'État est la structure sociopolitique qui s'est avérée la plus opérante pour le colonialisme et le capitalisme, mais il existe partout des démarches qui tendent vers d'autres possibilités. » Yásnaya Elena Aguilar Gil, née dans la montagne Mixe de l’État d’Oaxaca, formée en littérature et en linguistique à l’université de l’UNAM, passe l’État et ses différents dispositifs, au crible de sa critique, pour proposer d’autres options.

2 mars 2022

LE RÊVE DES MACHINES

Le 6 août, puis le 25 août 1960, Günther Anders écrit à Francis Gary Powers, pilote espion américain détenu à la prison Loubianka à Moscou, le considérant comme emblématique de la condition de l’homme moderne, victime de ce qu’il nomme le « décalage promothéen », pour l’aider et l’encourager à prendre conscience de ses actes. Avec l'étude de ce cas très particulier, il analyse notre inhumaine condition.

23 février 2022

LE BOUCHER DES HURLUS

Michou, huit ans et demi, et sa mère sont harcelés par le voisinage, depuis que « le pater anar, chouette ouvrier typo […] avait été fusillé à Perthes-les-Hurlus parce qu’il ouvrait sa grande gueule de réfractaire au massacre ». L’enfant n’a qu’une idée en tête : faire payer le général de division Des Gringes, dit le Boucher  des Hurlus, qui ordonnait « ces boucheries inutiles uniquement “pour entretenir le moral de la Troupe“ », causant la mort de près de cent quarante mille Poilus, en les envoyant à l’assaut d’un endroit qui n’avait aucune valeur stratégique, dix fois repris et reperdu.

22 février 2022

LA DÉMOCRATIE DISCIPLINÉE PAR LA DETTE

Les institutions publiques de la dette et de la monnaie, Le Trésor et la Banque Centrale, garantissent l’industrie financière privée, par des contreparties sociales, économiques et politiques. La brèche ouverte par la crise sanitaire risque d'être refermée, le capitalisme financier travaillant à la réduire à un événement exceptionnel et exogène, s’exemptant de toute leçon structurelle, pour vite « retourner à la normale » et imposer des sacrifices pour rembourser : augmenter les impôts sur la consommation plutôt que sur la fortune, renoncer à des services publics, à des dépenses et des droits sociaux, travailler plus. Benjamin Lemoine, sociologue chargé de recherche au CNRS, fournit des armes argumentatives pour faire face.

21 février 2022

RINO DELLA NEGRA, FOOTBALLEUR ET PARTISAN

« Nous sommes les Red Star fans / On vient de la banlieue rouge / Et la Rino s’enflamme / Toujours pour l’Étoile Rouge » chantent les supporters du stade Bauer de Saint-Ouen. Le nom de leur tribune : Rino Della Negra, rend hommage à l’ancien joueur de l’équipe, réfractaire au STO, membre du groupe Manoukian, fusillé à vingt ans au Mont Valérien le 21 février 1944. Dimitri Manessis et Jean Vigreux, après un impressionnant travail de recherche, dans les archives de la police notamment, analysent la vie de cette icône du football populaire et de la Résistance, ainsi que sa mémoire. « Loin d’une conception figée et surannée de “l’identité nationale“, la biographie de Rino Della Negra s’intègre dans cette histoire d’un pays qui a pu accueillir par-delà les difficultés, qui a su se construire grâce aux échanges multiples, et dont les membres des FTP-MOI ont pu écrire l’une des pages les plus lumineuses. »

17 février 2022

LA SOCIÉTÉ MÉDIATISÉE

Constatant que l’industrialisation de l’information fait obstacle à une prise de conscience sur la réalité et la nature des changements sociaux, Bernard Charbonneau analyse le rôle des médias qui, sous prétexte d’informer, font vivre des masses passives dans l’imaginaire : « Dans notre société les media tissent tout autour d’elle un rideau défensif, comme le ferait un système électronique contre des fusées surgies de l’espace. On peut dire de pareille société qu’elle est médiatisée, comme on dirait mithridatisée. » Il montre comment cette « société médiatisée » fait intérioriser par les individus et les peuples leurs contraintes, maintenant la cohérence des sociétés capitalistes et celle des sociétés prétendues socialistes.

15 février 2022

POINTS DE NON-RETOUR [QUAI DE SEINE]

Nora, réalisatrice de documentaires, souffre d’une incapacité à franchir les ponts, notamment le pont Saint-Michel. Les échanges avec son thérapeute l’aideront à plonger dans sa mémoire amputée par un lourd secret familial. Leurs dialogues sont entrecoupés par des conversations entre Irène, « la fille des colons », « la fille de la conquête de l’Algérie », et Younès, le colonisé.
Bribe après bribe, se dessine leur histoire d’amour, qui se dresse contre toutes les haines, contre les préjugées de leurs familles endeuillées par la guerre. La grand-mère, l’oncle, la tante et les cousins d’Iréne, égorgés dans les vignes. La mère et les frères de Younès, morts à Sétif pendant le massacre. « Tu vois mon amour, on ne rentre pas tous les deux dans le même “ON“. »

12 février 2022

ÇA CHANGE QUOI

Un journaliste retourne à Gênes quelques années après ces journées de juillet 2001 pendant lesquelles il a couvert les manifestations autour de la réunion du G8, pour se souvenir, comprendre l’enchainement des événements et tenter de surmonter le traumatisme.

10 février 2022

APOCALYPSE SHOW, QUAND L’AMÉRIQUE S’EFFONDRE

Anne-Lise Melquiond interroge les séries télévisées américaines apocalyptiques et postapocalyptiques qui banalisent les images de la catastrophe, en revisitant la même réalité historique, idéologique et sociale, sans toutefois confronter leur public aux menaces réelles qui pèsent sur la Terre aujourd’hui : réchauffement climatique et désastres industriels. En les habituant au pire, il s’agit de « faire accepter aux téléspectateurs la gestion politique de la catastrophe », car comme l’expliquait Frederic Jameson : « Il est plus facile d'imaginer la fin du monde que d’imaginer la fin du capitalisme. »

8 février 2022

HOLD-UP SUR LA TERRE

En France aussi, l’accaparement des terres est à l’oeuvre. Après avoir enquêté pendant six mois, Lucile Leclair met en lumière un phénomène souterrain : « l’agriculture de firme » ! Après avoir avalé la transformation des produits agricoles et la distribution, les enseignes de la grande distribution et de l’agroalimentaire, des secteurs pharmaceutique et cosmétique, investissent aujourd’hui dans la production, où elles représenteraient déjà 30% du secteur.

7 février 2022

UNIVERSALISME

En France, l’universalisme fait l’objet d’un monopole intellectuel dans le discours politico-médiatique et serait menacé par un « nouvel antiracisme », « racisme déguisé » utilisant des concepts essentialisants et menaçant l’ordre républicain en déclenchant une guerre des races. Julien Suaudeau et Mame-Fatou Niang se proposent d’analyser ce pseudo-universalisme, d’établir « l’archéologie d’une falsification », puis d’ébaucher un « universalisme postcolonial ».

1 février 2022

NI WEB NI MASTER

Après sa brillante critique du travail, avec DÉPÔT DE BILAN DE COMPÉTENCES, David Snug s’en prend aux technologies de communication. Un « petit gars », lui quand il était jeune, vient porter son regard naïf et caustique sur l’emprise numérique qui s’est imposée à nos vies et à notre société.

31 janvier 2022

CONTRE ATTAQUE (revue)

Nantes révoltée mue : la revue adopte un format plus grand, un papier plus confortable, change de nom pour mieux livrer ses analyses sur la situation actuelle, « voir plus clair dans le brouillard et affronter la tempête »,… contre-attaquer ! Ce numéro hors série propose de comprendre le fascisme qui vient, de (re)découvrir la Commune de Paris, de décrypter quelques concepts économiques, d’observer (et d’imiter) la nature qui se défend,…

28 janvier 2022

LE MINISTÈRE DES CONTES PUBLICS

Dans Cannibales, Montaigne raconte l’effarement du chef indien qui visita le Royaume de France au temps de Charles IX, lorsqu’il découvrit une société où « des gens sont repus de tout, et d’autres maigres à faire peur, mendiants à leurs portes, nécessiteux qui pourtant acceptent de “souffrir une telle injustice [sans prendre] les autres à la gorge, ou [mettre] le feu à leurs maisons” ». Analysant un débat public suite au décès d’un bébé alors qu’une maternité venait d’être fermée dans la Drôme, une émission télévisée, des interviews, Sandra Lucbert décortique, dans un exceptionnel exercice littéraire, la langue employée par l’État pour justifier et imposer ses mesures et, mobilisant la science des rêves de Freud, les mécanismes déployés pour faire accepter l’inacceptable.