30 décembre 2020

LE TÉLÉPHONE PORTABLE GADGET DE DESTRUCTION MASSIVE

« Chaque fois que vous passez un coup de fil, vous jouez avec la santé des habitants du Grésivaudan, avec la vie des Congolais et celle des derniers grands singes de la planète. C’est à ce prix que vous restez en contact. » Pièces et main d’oeuvre ont enquêté sur ce gadget quasi obligatoire et ses ravages écologiques, sanitaires, sociaux et psychologiques.

26 décembre 2020

VAGABONDS DE LA VIE - Autobiographie d’un hobo

Ce récit de Jim Tully, « descendant de conteurs irlandais », s’inscrit dans la lignée de la littérature vagabonde américaine. Il y raconte « dans la langue de la route », avec une verve imprégnée d’argot, ses souvenirs de hobo, de travailleur saisonnier qui « brula le dur » six ans durant et rencontra les trimardeurs les plus infréquentables, voyagea clandestinement sur ou sous les trains postaux et les convois de marchandises, bivouaqua dans les « jungles », mendia et se frotta aux policiers. « Il y a beaucoup à apprendre sur la route et plus encore à endurer. »

19 décembre 2020

LA RAFLE DU VEL D’HIV

Adapté des ouvrages de Maurice Rajsfus pour la scène, ce bref texte raconte, avec la précision d’un historien, l’Occupation, jusqu’aux journées de juillet 1942 au cours desquelles il fut arrêté par la police française, avec sa soeur et ses parents, conduit au Vélodrome d’Hiver. « Se souvenir, ce n’est pas cultiver la haine comme on le ferait avec un ennemi héréditaire. C’est surtout marquer un jalon de l’histoire et chercher à comprendre pourquoi l’homme est capable d’exactions telles que l’imagination est insuffisante pour les concevoir. »

18 décembre 2020

VICTOR JARA

Vie et mort de Victor Jara, depuis son enfance paysanne dans le village de Lonquén, jusqu’à son exécution par l’armée putschiste dans un stade de Santiago qui porte aujourd’hui son nom.

IMAGIER DU VIVANT

Imagier du vivant ou nature morte ?
Nous n’avons que trop rarement l’occasion d’évoquer la production éditoriale pour la jeunesse. La parution de ce magnifique imagier nous donne l’occasion de clarifier certains points.

17 décembre 2020

LES ARBRES DOIVENT-ILS POUVOIR PLAIDER ?

Dans un article publié en 1972, le jeune juriste Christopher Stone proposa d’accorder des droits à l’environnement naturel, ouvrant la voie au primat de leur préservation sur le pur calcul économique.

15 décembre 2020

QU’EST-CE QUE L’ANARCHISME

« Je veux te parler de l’anarchisme. (…) Je veux t’en parler, parce que je crois que l’anarchisme est la chose la plus noble et la plus puissante à laquelle l’homme ait jamais pensé, la seule chose qui puisse te procurer la liberté et le bien être et apporter au monde paix et félicité. »
Sur le mode d’une banale conversation avec un ouvrier américain sans culture révolutionnaire, Alexander Berkman synthétise une pensée communiste libertaire, prenant en compte l’échec de la Révolution russe et des insurrections européennes. Il lui montre comment le capitalisme et ses institutions oppressives endorment les consciences des populations qui les acceptent. Il expose les grands principes de l’anarchisme et décrit le fonctionnement d’une société libertaire.

10 décembre 2020

NOUS SOMMES LES CHARDONS

 « “L’homme est fait pour écouter les oiseaux et pour leur donner des noms, disait le père, aujourd’hui, le bruit des machines est arrivé aux oreilles des gens et ils ne comprennent pas qu’ils en ont la migraine. Pourtant, c’est normal, nos oreilles sont faites pour entendre le vent dans les arbres et pas plus d’une ou deux voix à la fois. Mais les habitants des villes n’entendent plus rien, car ils sont assourdis par le bruit de la planète entière.“ C’est de ça que le père avait voulu se préserver en venant habiter la montagne, en montant plus haut que les voitures, là où nul n’ose plus se rendre aujourd’hui. Il m’avait emmené là pour que j’apprenne à écouter autre chose que tout ce bruit, m’avait-il expliqué un jour où je lui demandais pourquoi on n’allait pas vivre ailleurs. »

9 décembre 2020

LES HISTORIENS DE GARDE - De Lorànt Deutsch à Patrick Buisson, la résurgence du roman national

Le très médiatique Lorànt Deutsch et le plus secret Patrick Buisson contribuent à une instrumentalisation du passé, au service de la fabrication politique et idéologique d’un roman national, support d’un patriotisme identitaire et rétrograde. Les historiens William Blanc, Aurore Chéry et Christophe Naudin, en démontrent, par un travail critique méthodique, l’imposture et les approximations délibérées. Ils mettent en lumière ce que cache cette réécriture de l’histoire : apologie de la monarchie, nostalgie d’un passé fantasmé, révolutions réduites à des instants de terrorisme sanglant, etc.

8 décembre 2020

DÉCLARATION SUR L’AGRICULTURE TRANSGÉNIQUE ET CEUX QUI PRÉTENDENT S’Y OPPOSER

Cet ouvrage rassemble deux interviews accordées par René Riesel autour de la campagne menée contre les chimères génétiques en janvier 1998 à Nérac puis en juin 1999 à Montpellier, suivis d’autres documents inédits, dont des lettres à José Bové.

7 décembre 2020

CINQ MAINS COUPÉES

À partir d’entretiens avec cinq Gilets jaunes mutilés, Sophie Divry a réalisé un récit choral de leur histoire, collective autant qu’individuelle : tous ont eu la main droite arrachée par une grenade  chargée de TNT, lancée par un représentant de l’État contre la manifestation qu’ils formaient, un samedi, à Bordeaux, Tours ou Paris.

4 décembre 2020

GAZER, MUTILER, SOUMETTRE Politique de l’arme non létale

Manifester aujourd’hui en France expose à la violence des armes dites non létales. Paul Rocher montre que ce recours massif à une technologie supposée garantir un maintien de l’ordre plus humain, est la marque d’un étatisme autoritaire de plus en plus intolérant à toute contestation dans une période de recul social majeur. Il ne cherche pas seulement à susciter une indignation morale contre les violences policières mais à « dégager les mécanismes qui génèrent l’escalade de violence étatique à laquelle nous assistons ».

2 décembre 2020

DU CAP AUX GRÈVES

Alors que va paraître son ouvrage d’économie politique Il faut s’adapter, Barbara Stiegler, enseignante en philosophie à Bordeaux, assiste à la naissance du mouvement des Gilets jaunes. Quittant le confort feutré de son bureau et de sa bibliothèque, elle descend dans la rue, revêtant la tenue fluorescente : elle abandonne son immobilité pour se mobiliser. Filant la métaphore marine, elle raconte ce « basculement brutal dans l’action ».

30 novembre 2020

FRÈRES DE LA CÔTE - Mémoire en défense des pirates somaliens, traqués par toutes les puissances du monde

Les pirates somaliens qui abordent les navires dans l’océan Indien sont à l’origine des pêcheurs spoliés de leur gagne-pain par les flottes de pêche usant de méthodes industrielles illicites et les mafias sous-traitant le « stockage » des déchets toxiques de l’Occident en les immergeant. Leurs rapines relèvent avant tout de la légitime défense. Les auteurs de cette enquête mêlent à leur exposé général sur la piraterie et son contexte, une description des mesures militaires et juridiques prises contre elle, ainsi que des compte rendus de trois procès et de nombreux autres témoignages.

27 novembre 2020

PETITE HISTOIRE DES COLONIES FRANÇAISES – Tome 4 : La Françafrique

« Comme dit un proverbe africain, “les intérêts de la France ont souvent besoin de petits coups de pouce donnés par des gros bras“. » Lorsque la France accorda l’indépendance à ses colonies d’Afrique, en 1960, le pouvoir à été confisqué aux peuples fraichement émancipés dans le plus grand secret et sans passer par le contrôle démocratique de l’Assemblée nationale. « C’était la seule manière de perpétuer la grandeur de la France, d’enrichir de façon colossale nos grandes entreprises, d’augmenter le niveau de vie de nos concitoyens, et d’empêcher les communistes de prendre le contrôle de l’Afrique. » La Françafrique racontée par les présidents qui l’ont créée et perpétuée.

26 novembre 2020

COMMENT SABOTER UN PIPELINE

Andreas Malm interroge le « précepte tenace » de la non-violence et du respect de la propriété privée qui, selon lui, paralyse le mouvement pour le climat, rappelant les luttes passées qui ne furent pas victorieuses sans perte ni fracas, invitant à raviver une longue tradition de sabotage des infrastructures fossiles. « La violence comporte des périls, mais le statu quo nous condamne. Nous devons apprendre à lutter dans un monde en feu. »

24 novembre 2020

BANDITS ET BRIGANDS

Huit figures du « banditisme social » racontées par huit auteurs. Classique ou contemporain, solitaire ou en bande, sur tous les continents, chacun-e à sa manière s’est érigé-e en justicier-ère.

23 novembre 2020

PETITE HISTOIRE DU GAZ LACRYMOGÈNE - Des tranchées de 1914 aux Gilets jaunes

Des champs de bataille de la Première Guerre mondiale à la panoplie du maintien de l’ordre civil, le gaz lacrymogène joue un rôle central dans le processus de maîtrise, par la force brute, des foules et de l’espace public, tout en procurant de fructueux profits à l’industrie de l’armement. Anna Feigenbaum, enseignante en sciences sociales au Royaume-Uni, raconte comment il est devenu pour les gouvernements « un remède commode à leur incapacité chronique à séduire le peuple, ou à le tromper » : « L’art de gouverner est devenu celui d’asphyxier, littéralement, les gouvernés », comme l’explique Juluis Van Daal dans sa préface.

19 novembre 2020

L’OR NÈGRE

Partie enquêter sur la mine d’or de Sadiola au Mali, Camille de Vitry découvre les conditions de travail des ouvriers, les contaminations des eaux, des sols et des populations, le financement de cette exploitation privée par l’aide publique française au développement, le vol pur et simple.

18 novembre 2020

CAS D’ÉCOLE - Histoires d’enseignants ordinaires

Portraits d’enseignants, plutôt exemplaires, investis dans leur travail, mis en difficulté par des collègues dysfonctionnants, des parents intrusifs, une direction incompétente, une hiérarchie implacable jusqu’à l’absurde, incapable d’entendre, d’accompagner et de reconnaître ses erreurs, maltraitante, jusqu’au drame parfois. Et aussi, portrait d’un ministre « qui saborde l’éducation nationale depuis plus de dix ans ».

17 novembre 2020

DEEP GREEN RESISTANCE : UN MOUVEMENT POUR SAUVER LA PLANÈTE Tome 2 - La guerre écologique décisive

Ce second volume du manifeste de Deep Green Resistance propose une approche concrète de la lutte en s’inspirant de l’exemple des mouvements passés. Pour lutter contre le désastre en cours, il invite à une « guerre écologique décisive » afin de « démanteler la civilisation industrielle » et de reconstituer des écosystèmes soutenables et équitables. Objectifs, tactiques et stratégies.

14 novembre 2020

DU LIBÉRALISME AUTORITAIRE

« État fort et économie saine », tel est le titre du discours que prononce le philosophe allemand Carl Schmitt (1888-1985), le 23 novembre 1932, devant le patronat de son pays. Au nom d’ « un état d’urgence économique », un pouvoir autoritaire doit pouvoir museler les revendications sociales. Le juriste antifasciste Hermann Heller (1891-1933) analyse cette proposition comme une nouvelle catégorie : le libéralisme autoritaire. Une longue mais fort utile préface de Grégoire Chamayou apporte un éclairage historique, philosophique et analytique d’une extrême pertinence.

12 novembre 2020

LA JUNGLE

Upton Sinclair (1878-1968) raconte la terrible et édifiante histoire de Jurgis Rudkus, immigré  lituanien, qui s’installe à Chicago, avec sa famille, dans le quartier des abattoirs, réputés pour broyer les hommes et détruire leur vie à jamais.

10 novembre 2020

L’HYPOTHÈSE AUTONOME

Le mouvement autonome est né il y a près de cinquante ans d’une tentative de rupture avec le mouvement communiste historique. Julien Allavena propose de l’envisager comme une « hypothèse stratégique » : « dès lors que le système productif et sa discipline se sont disséminés dans toutes les facettes de la vie, il ne s’agit plus de se réapproprier la production, mais de s’en libérer, ce qui implique de rechercher une transformation immédiate de la vie quotidienne ». Organisation horizontale et réticulaire, conjuration des mécanismes de domination internes aux mouvements sociaux, occupation et mise en réseau d’espaces alternatifs, recherche d’une certaine clandestinité, approche amorale et pragmatique de la violence déprédative, affrontements avec les forces de l’ordre, il retrace son cheminement à travers les expériences historiques, de l’Italie des années 1970 à la France des années 2010.

5 novembre 2020

DANXOMÈ

Derrière ce roman historique fort bien documenté, le toujours très subversif Yann Fastier cache une subtile mais omniprésente critique des conquêtes coloniales. Alex, engagé malgré lui, par son père, dans la conquête du Dahomey va découvrir les méfaits de la colonisation, avec sa violence systémique, sa bêtise hiérarchique, son racisme endémique, mais aussi des sentiments amoureux auxquels la seule fréquentation de sa cousine Lucienne ne l’avait pas préparé.

4 novembre 2020

VILLAGE TOXIQUE

 « Ici Yves Mourousi… BONJOUR !
Je reprends du service pour une émission exceptionnelle sur l’enfouissement des déchets nucléaires. »
Avec leur habituel sens de la pédagogie, teinté d’un humour noir redoutable, Grégory Jarry et Otto T. racontent la grande épopée de l’énergie nucléaire, de Marie Curie à Fukushima, avant de revenir sur la mobilisation des habitants des Deux-Sèvres contre un projet d’enfouissement de déchet nucléaire dans leur granit natal.

3 novembre 2020

PANDÉMIES, UNE PRODUCTION INDUSTRIELLE

Si la majorité des virus vient de l’interaction de l’humain avec un animal sauvage dont l’habitat forestier a été dégradé, notre système de production de viande est un autre facteur important de leur expansion. Des animaux concentrés, identiques, nourris à l’excès et stressés, se transmettent des virus, qui « sautent » parfois aux humains. Pourtant, les États ne cessent d’aider l’élevage industriel à se développer et à se renforcer. Lucile Leclair a mené l’enquêté et révèle les dangers sanitaires d’un modèle économique qui ne sert que les intérêts des multinationales.

30 octobre 2020

DERNIÈRE SOMMATION

Au prétexte d’une auto-fiction criante de vérité, David Dufresne raconte ses mois passés à collecter et recenser les violences policières.

29 octobre 2020

NATURE ET ANARCHIE

L’anarchisme, dès son origine, est « un assaut contre le développement capitaliste » et ses désastres. Sans être pour autant « écologiste », prônant parfois l’industrialisation, il contribue à éviter les pièges du réformisme. De Bakounine à Bookchin, Jack Déjean revient sur les liens de ce courant de pensée avec la nature.

27 octobre 2020

LA CHAUVE-SOURIS ET LE CAPITAL - Stratégie pour une urgence chronique

Andreas Malm, maître de conférence en géographie humaine en Suède et militant pour le climat, décrit les mécanisme par lesquels le capital, dans sa quête de profit sans fin, produit le risque épidémique et le réchauffement climatique. Il plaide pour des politiques radicales à grande échelle, des méthodes révolutionnaires plutôt que d’inutiles demi-mesures bureaucratiques.

20 octobre 2020

QUE CRÈVE LE CAPITALISME

Plutôt que de se remettre en cause après la crise financière de 2008, les capitalistes ont décidé de poursuivre plus avant, d’adopter un nouveau paradigme réservant un avenir technologique fondé sur la numérisation et l’intelligence artificielle à une élite tandis que la masse de l’humanité vivra dans le chaos climatique, en un apartheid généralisé. Hervé Kempf dresse un constat impitoyable, appelle à entrer en résistance et à lutter pour ouvrir un monde nouveau.

16 octobre 2020

L’EAU VIVE - Un grand combat écologique aux sources de la Loire

Il y a trente, la haute vallée de la Loire, à quelques kilomètres de sa source, était menacée par la construction d’un barrage. En occupant pendant cinq ans le site de Serre de la Fare, d’irréductibles opposants ont réussi à faire reculer les lobbies du BTP et les pouvoirs politiques. Cette bande dessinée raconte leur détermination à défendre des paysages naturels et une remarquable et rare biodiversité contre la course aux profits. Récit d’une victoire écologique.

14 octobre 2020

GRÈVE GÉNÉRALE

Deux nouvelles sociales de Jack London. Il raconte les conséquences d’une grève générale et la grande vulnérabilité des possédants, absolument désarmés face à une classe ouvrière très organisée, puis l’intrigant dédoublement de personnalité d’un sociologue un rien psychorigide dont le personnage d’enquête dans les milieux prolétaires va peu à peu gagner son autonomie.

13 octobre 2020

MANIFESTE CONTRE LE TRAVAIL

« Alors que le travail est devenu superflu, la société n’aura jamais autant été une société de travail », une société obsédée par la « valeur travail » alors même qu’elle ne peut admettre sa disparition. Ce manifeste entreprend une critique radicale du travail et de la transformation de l’individu en « ressource humaine ». Il ne s’agit pas de libérer le travail, mais de s’en libérer.

9 octobre 2020

5G MON AMOUR - Enquête sur la face cachée des réseaux mobiles

Par qui et comment sont établies les normes ? Quels sont les liens entre les opérateurs téléphoniques, les médias et les gouvernements ? Quels sont les effets des ondes électromagnétiques sur la santé humaine et le vivant ? Autant de questions que Nicolas Bérard, journaliste à L’âge de faire, prend le temps de se poser et d’en trouver les réponses, avant que tous nos objets du quotidien ne soient connectés avec le déploiement de la 5G.

6 octobre 2020

JUJITSUFFRAGETTES - Les amazones de Londres

Au début des années 1910, Edith Garrud, une des rares femmes professeur d’arts martiaux en Europe, forme au jujitsu les Amazones, les gardes du corps d’Emmeline Pankhurst, chef de file des suffragettes, confrontées à une brutale répression policière. Souvent décrit selon un récit pacifié, comme composé d’élégantes corsetées réclamant le droit de vote, ce mouvement féministe anglais est ici raconté sans fard, déterminé à se défendre et à arracher des droits à ceux qui lui les refusent, y compris en brisant des vitrines et en répliquant aux coups.

5 octobre 2020

L’ÉTRANGE ÉTRANGER - Écrits d’un anarchiste kabyle

Mohamed Saïl (1894-1953) fut toute sa vie un ardent militant contre le colonialisme et le capitalisme. Déserteur lors de la Première Guerre mondiale, engagé dans la colonne Durutti pour combattre le fascisme et défendre la révolution, il n’a cessé d’écrire pour la presse anarchiste en France et en Algérie. Francis Dupuis-Déri a rassemblé ici une trentaine de ses articles, rédigés de 1924 à 1951 .

3 octobre 2020

LA BOMBE

« Je m’appelle Rudolph Schnaubelt. C’est moi qui ai lancé la bombe qui tua huit policiers et en blessa soixante à Chicago, en 1886. » Par cette fracassante confession débute ce roman de Frank Harris (1856-1931).

2 octobre 2020

LA REVUE DESSINÉES - Édition spéciale « Ne parlez pas de violences policières »

Les rédactions de La revue dessinée et de Mediapart se sont associées pour réaliser ce numéro spécial sur les violences policières niées par le pouvoir. Gilets jaunes mutilés, lycéens agenouillés les mains derrières la tête, soignants trainés au sol, pompiers matraqués, manifestants arrêtés « préventivement », personnes décédées lors d’un contrôle, « dispositifs de guerre » en guise maintien de l’ordre, racisme prégnant, impunité totale,… le tableau est pourtant accablant.

1 octobre 2020

L’ÉCHEC DE LA NON-VIOLENCE

Explorant la plupart des mouvements sociaux à travers le monde, du printemps arabe à Occupy, Peter Gelderloos montre comment les campagnes non-violentes ont contribué aux « ravalements de façade de divers régimes répressifs » et permis aux forces de l’ordre de « restreindre l’extension des mouvements de révolte sociale ». Confrontés à de vives critiques, leurs partisans, non seulement refusent de se nourrir de leurs défaites, mais entretiennent la désinformation et enracinent la non-violence dans la culture populaire grâce au soutien des médias de masse, des universités, des gouvernements, celle-ci devenant « de plus en plus extérieure aux mouvements sociaux tout en s’imposant à eux ». Faisant ainsi apparaître ses multiples faiblesses, il argumente pour une « pluralité des tactiques », « la reconnaissance d’une coexistence de différentes méthodes de lutte », car « nous avons besoin de luttes sociales bien plus fortes si nous voulons vaincre l’État, le capitalisme, le patriarcat qui nous oppriment et nous exploitent, pour créer un monde fondé sur l’entraide, la solidarité, la libre association, sur des relations saines entre nous et avec la Terre. »

28 septembre 2020

KEN STATE - Quatre morts dans l’Ohio

Le 4 mai 1970, la Garde nationale tire sur un rassemblement étudiant contre la guerre du Vietnam sur le campus de l’université de Kent State, dans l’Ohio : quatre morts, neuf blessés graves. Derf Backderf brosse leurs portraits et raconte méticuleusement le tragique enchaînement des événements.

27 septembre 2020

FAIRE SAUTER LA BANQUE - Le rôle de la finance dans le désastre écologique

Après dix années passées entre grandes écoles et trading à haute fréquence, Jérémy Désir-Weber démissionne avec fracas de son poste de cadre, dans le département des risques du marché, au siège mondiale de HSBC, au coeur de la City de Londres. Il livre son témoignage pour raconter la « genèse d’une révolte », son parcours, sa prise de conscience graduelle, notamment écologique, à notre époque « où s’abstenir de choisir, c’est encore choisir ». Il refuse désormais de contribuer à « ce que Riesel et Semprun appelaient l’administration du désastre et la soumission durable ». Radicalement.

23 septembre 2020

FRANTZ FANON

En août 1961, Frantz Fanon rencontre Jean-Paul Sartre, en compagnie de Simone de Beauvoir et de Claude Lanzmann. Ces trois journées d’intense discussion servent de prétexte à cette biographie dessinée. Fanon revient sur son parcours de psychiatre, son engagement dans la guerre d’indépendance algérienne et les luttes anticoloniales en général, deux sujets extrêmement liés. Plongée en image au coeur de sa pensée.

21 septembre 2020

LA MACHINE S’ARRÊTE

Avec cette nouvelle d’anticipation, écrite en 1909, E.M. Forster
(1879-1970) décrit une société dans laquelle tous les besoins, physiques comme sociaux, sont désormais satisfaits par la Machine. La surface de la Terre, n’étant plus que « poussière et boue », chacun vit désormais cloitré dans sa chambre, enterrée quelque part. La civilisation antérieure utilisait « le système pour amener les gens aux choses, au lieu d’amener les choses aux gens ». « Les hommes partaient pour changer d’air plutôt que de changer l’air de leur chambre. » « Ni le jour ni la nuit, ni le vent ni la tempête, ni les marées ni les tremblements de terre n’entravaient l’homme à présent. Il avait attelé le Léviathan. Toute l’ancienne littérature, avec son éloge et sa crainte de la Nature, sonnait aussi faux que le babil d’un enfant. » Un jour, pourtant, il semble que la Machine commence à s’arrêter.

17 septembre 2020

FAUT-IL EN FINIR AVEC LA CIVILISATION ? - Primitivisme et effondrement

Et si la parabole du péché originel qui nous chassa du jardin d’abondance, représentait le passage d’une vie nomade de chasse et de cueillette à une économie agricole qui nous contraint, depuis, à « gagner notre pain à la sueur de notre front » ? C’est la thèse que défendent certains primitivistes, accusant la révolution néolithique d’être à l’origine de la crise écologique et de toutes les oppressions. Pierre Madelin, avec son sens aigu de la synthèse, déconstruit ces théories, avec cependant beaucoup de nuance, leur reconnaissant parfois de grandes pertinences anthropologiques et historiques.

15 septembre 2020

LE TRÈSOR DE LUCIO

Lucio Urtubia Jiménez, disparu cet été, raconte sa très romanesque vie, depuis son enfance en Navarre, ses premières « expropriations » et son exil en France, les braquage de banque pour soutenir la lutte contre le fascisme et l’incroyable arnaque aux chèques de voyage qui mit à genoux la First National City Bank.

13 septembre 2020

LA PART COMMUNE - Critique de la propriété privée

Après avoir éclairé la naissance théorique de la propriété privée par l’exposition des fondements historiques de l’approche propriétaire et débusqué les incohérences de celle-ci, Pierre Crétois déconstruit la vision hégémonique de la propriété privée comme élément fondateur de nos sociétés et droit naturel le plus crucial. Il essaye de dégager une conception originale et novatrice des règles de propriété et démontre qu’il y a toujours une part commune dans ce qui est à chacun.

8 septembre 2020

CURSUS FIN DU MONDE

Apocalypse, tel est le thème d’une soirée déguisée organisée par deux étudiantes pour fêter la fin de l’année scolaire. À côté des inévitables zombies, un biologiste arrive, rongé par la peste bubonique qu’il suppose surgie de la fonte du permafrost, un autre en machine, avec « des poumons artificiels pour la pollution », résulta d’une fusion transhumaniste, un autre en lobbyiste de Monsanto.

7 septembre 2020

LE RAVISSEMENT DE DARWIN - Le langage des plantes

Carla Hustak, enseignante en technosciences à l’université de Toronto, et Natasha Myers, anthropologue à l’université de York, inscrivent leurs recherches dans le domaine de la biologie de l’involution, initiée par Lynn Margulis, étudiant les relations entre les espèces.

5 septembre 2020

HOMMAGE AU ROJAVA - Les Combattants internationalistes témoignent

« Nous étions des gens ordinaires, pas plus fous ou courageux que les autres. À un moment de notre vie, nous avons choisi de tout quitter, lucidement et sans fanatisme, pour combattre aux côtés des populations du Kurdistan syrien. » Recueil de témoignages de vingt-deux combattants internationalistes ayant rejoint les unités YPG/YPJ au Rojava pour affronter Daech ou l’armée turque.
Ils racontent leurs motivations, leur périple pour rejoindre la région, leur apprentissage, leur quotidien, avec les combats ou au contraire l’attente interminable, leurs compagnons, leur difficile retour dans les « sociétés endormies ».