16 décembre 2017

CARTON ROUGE : Matthias Sindelar, le Mozart du ballon rond

Le sport peut jouer parfois un rôle politique important, instrumentalisé par le pouvoir ou utilisé par des opposants pour son potentiel de médiatisation. On se souvient des poings levés des deux coureurs noirs américains sur un certain podium olympique, sans doute moins de l’équipe de foot autogérée des Corinthians de São Paulo, des actions de Socrates et de ses coéquipiers contre la dictature militaire au Brésil.

Matthias Sindelar, le capitaine de l’équipe autrichienne
de football refuse de perdre un match amical contre l’équipe d’Allemagne au moment de l’annexion de son pays par le Reich, en 1938. Il refusera ensuite de porter le maillot de l’équipe allemande et mourra très mystérieusement quelques mois plus tard.
Cette histoire authentique mais peu connue est ici fort habilement rapportée par le double regard d’un enfant endoctriné par l’école et celui de son père, membre d’un groupe de résistants qui le chargent d’approcher le joueur pour le convaincre de renoncer à jouer. Ce cadre narratif habile permet d’appréhender parfaitement le contexte historique, de saisir l’enjeu d’un acte héroïque, purement symbolique, qui ne peut pourtant aucunement changer le cours des choses.
À noter les illustrations percutantes de Maurizio A.C. Quarello, notamment lors de la séquence du match où l’audace est poussée jusqu’à retenir tout commentaire.



CARTON ROUGE
Matthias Sindelar - Le Mozart du ballon rond
Fabrizio Silei et Maurizio A.C. Quarello
228 pages – 15,90 euros
Âne bâté Éditions – Dijon – Septembre 2014
https://www.anebate-editions.fr/
À partir de 7 ans ?



Voir aussi :

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire