30 juin 2018

UN MAILLOT POUR L’ALGÉRIE

En 1958, à quelques semaines du coup d’envoi de la coupe du monde en Suède, Amar Rouaï, Mustapha Zitouni, Abdelhamid Kermali, Abdelaziz Ben Tifour, Rachid Melkhoufi, en tout une dizaine de joueurs professionnels français, disparaissent brusquement et partent constituer en Tunisie une équipe « nationale » algérienne, l’équipe du FLN, qui donnera une déterminante visibilité à ce qu’on continuait à minimiser en métropole sous le terme d’événements. 

Le retentissement de cette action collective de la part de joueurs renommés évoluant dans des clubs de première division (Saint-Etienne, Monaco, Toulouse, Lyon…) et jouant, pour certains, dans l’équipe de France, la tournée de matchs internationaux qu’ils disputèrent en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Europe de l’est, évitèrent certainement plusieurs années de guerre en accélérant les négociations et la signature des accords d’Évian le 18 mars 1962, épargnants des milliers de vies.

En évoquant brièvement l’enfance des joueurs, les scénaristes fournissent aux lecteurs des clefs de compréhension. Plusieurs joueurs sont en effet originaires de Sétif et assistèrent à la violente répression du 8 mai 1945. Le choix judicieux des séquences et des flash-back, leur enchaînement fluide, rendent le récit particulièrement dynamique tout en évitant la lourdeur des explications contextuelles. Quelques scènes de discussions plus intimes que les matchs officiels permettent de comprendre leurs sacrifices professionnels ou familiaux. L’émotion est souvent présente dans ce récit historique, notamment lors du retour de Rachid Melkhoufi à Saint-Etienne après l’indépendance. On entend autant le silence pesant du public que les clameurs lors de sa première passe décisive.

Une bande dessinée passionnante pour raconter cet épisode sans oublié, en tout cas méconnu des plus jeunes, qui prouve comment le sport peut jouer un rôle politique important.
Le cahier documentaire est un bon complément, pas forcément nécessaire tant tout est déjà clairement exposé dans la partie fiction.



UN MAILLOT POUR L’ALGÉRIE
Kris, Bertrand Galic, Rey Javi
136 pages – 24 euros
Éditions Dupuis – Collection Aire libre – Marcinelle (Belgique) – Avril 2016



Voir aussi :

UNE HISTOIRE POPULAIRE DU FOOTBALL

CARTON ROUGE : Matthias Sindelar, le Mozart du ballon rond

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire